Barre-menu

20.5.15

TFGA n°8 : Si jeunes et pourtant si...



OK, alors à partir de ce mois-ci, je me lance dans une nouvelle série d'articles, qui pour leur part seront mensuels. Le concept du TFGA ou Top Five Game Addict, que j'ai découvert chez DocAddict (← c'est encore un lien externe, elle aussi parle de jeux vidéo et de culture, mais aussi d'actualités, enfin allez voir) à la fin du mois d'avril (le thème c'était les sons qu'on n'oubliera jamais), c'est que tous les 20 du mois un thème lié au jeu vidéo est choisi et on fait un Top5 autour de ce thème. J'ai trouvé ça super intéressant, alors je m'y mets ;)

Le thème du TFGA de mai : "Si jeunes, et pourtant si..."
Alors le thème est très ouvert, DocAddict a parlé de jeunes studios de jeu vidéo, mais je préfère largement la narration (je préfèrerais toujours la narration ^^) alors c'est sur le contenu lui-même, sur les personnages, que je vais me concentrer.
Je dois ajouter, enfin, que j'ai eu du mal à classer les jeux que je vais citer, parce qu'ils sont presque tous au même niveau à mes yeux, dans leur domaine particulier. Lequel ? Mais lisez donc, bonnes gens !
5. ....écrasés par la pression : Squall Leonhart, Final Fantasy VIII.
Alors déjà, il faut savoir que de mon point de vue, FFVIII représente le top du top en termes d'identification au personnage dans les Final Fantasy. Si y'a une école fictive dans laquelle j'aurais rêvé d'étudier, en dehors de Poudlard (évidemment (RAVENCLAW POWAA !!)), c'est clairement la Balamb Garden University. Une faculté hyper classe, ultra moderne et conviviale, mais qui forme des mercenaires. Ambiance.

Malgré cet aspect très attirant, le monde de Balamb, Galbadia et Esthar est hyper dangereux : on y croise des monstres, des Guardian-Forces (et quoi qu'on en dise, ça reste des entités qu'il faut pas faire chier), et surtout un état de guerre mondiale permanent. Et là dessus, la BGU expédie des gosses de 17 ans livrer bataille contre une puissance militarisée dirigée par une sorcière. Lol.
Alors je mets FFVIII assez bas dans le classement parce que même si Squall est confronté à des cas de conscience, à des périls mortels et à la menace omniprésente de la sociabilisation et de l'amitié, il a été formé pour combattre tout ça (sauf les bisous et les câlins de Linoa). Donc même si le destin du monde repose sur ses épaules, y'a pire comme pression. MAIS QUAND MÊME, ULTIMECIA QUOI !!

Ah, et sinon, il a, comme la plupart de ses amis, été abandonné à la naissance par la mort en couches de sa mère et par l'absence de son père. Pas d'passé, pas d'avenir, pas de repères, juste un enfant-soldat. Vous le sentez, le héros tragique ?

4. ...rapidement plongés dans le monde des adultes : le dresseur incarné par le joueur dans les jeux Pokémon.
Pokémon, c'est un paradoxe étrange made in Japan. Un univers que l'on veut riche et mature mais qui désamorce ses gros enjeux par la jeunesse des héros. Alors je crois qu'esthétiquement les mômes ont l'air plus vieux dans les derniers jeux, du moins c'est l'impression que j'avais en jouant à Pokémon Black, White, HeartGold et SoulSilver (les plus récents que j'aie faits) mais ça reste quand même des pré-ados quoi. Des pré-ados confrontés au crime organisé, à la mafia, aux enlèvements, à l'extorsion et à des enjeux écologiques d'ampleur souvent planétaire (coucou, alors nous notre objectif c'est de submerger le monde sous les océans, pas vrai Kyogre ?... attends quoi ?).
Et quand il a fini, il doit affronter des compétiteurs de niveau international juste pour avoir son nom dans un registre. Waw.

Certes, le monde n'est pas SI dangereux si on se tient à l'écart des grosses bandes, le héros est un invocateur qui maîtrise de grosses bestioles, mais quand même. On est nombreux, je pense, parmi les fans de la série à demander davantage de sérieux et de profondeur (je rappelle que, bon... Pokémon as I see it...), mais pour ça le personnage principal gagnerait à prendre quelques années je pense.

C'est précisément pour ça que je préfère la Team Rocket aux suivantes : elle a le sérieux et l'aura d'angoisse. Au début du jeu (Bleu-Rouge-Jaune), elle règne déjà sur une partie de la région. C'est une MAFIA, une vraie.

3. ...traumatisées par la vie : tir groupé sur Tina et Gaige dans Borderlands 2.
Borderlands, c'est un univers déjanté, bourré d'humour et représenté en cel-shading comme ça c'est beau et agréable à jouer.
...c'est aussi une série qui prend place sur une planète foncièrement hostile (faune, flore), truffée de criminels et de bandits dont les domaines de prédilection sont la menace, le chantage, l'extorsion, les attaques à main armée, le meurtre, le cannibalisme, la nécrophilie et souvent même tout ça à la fois. ALLEZ FAIRE DU TOURISME SUR PANDORE.

Dans cet univers, deux des personnages que j'aime le plus sont Gaige et Tina, malgré tout ce qu'elles ont pris dans la tête. La première s'est coupé un bras pour installer un module d'invocation de robot de combat, a été accusée à tort du meurtre d'une jeune rivale (c'était un accident et une petite connasse !), forcée de quitter sa propre planète pour échouer sur Pandore. Grosse ambiance.

Tina, c'est pire. Menacés par des bandits, revendus par l'un d'entre eux à une société interplanétaire limite criminelle, ses parents ont fini comme sujets de tests en laboratoire pendant que leur fille faisait exploser une énorme grenade pour s'échapper devant leurs yeux impuissants. Et ils sont morts. 13 ans, elle est orpheline, rendue complètement folle par la violence dans laquelle elle est plongée, et maintenant elle fait péter des bandits pour le lol avant de perdre son père de substitution, un héros tué par un criminel tout-puissant. Sansa Stark a une certaine capacité de résilience. Qui n'est rien du tout à côté de Tiny Tina.
Le DLC qui lui est consacré, Tiny Tina et la Forteresse du Dragon, met parfaitement en valeur la déformation des tourments par son esprit d'enfant traumatisée et sa difficulté à accepter la réalité des drames. Un grand moment de jeu vidéo.

On parle d'une gamine de 13 ans qui n'a aucun problème à organiser une fausse réception avec des invités-jouets pour torturer le type qui a livré ses parents à la mort avant de le brûler par électrocution. Quand même.

2. ...tourmentés par le destin : tir groupé sur Sora et Roxas, Kingdom Hearts.
Quand Disney et Square-Enix mettent leurs œufs dans le même panier, ça donne un univers paisible et agréable réduit à néant au bout de deux heures de jeu au profit d'une lutte contre la destruction systématique de tous les mondes connus. Ajoutez à ça un héros qui a perdu ses deux meilleurs amis et doit parcourir les mondes pour les retrouver, une armée de mangeurs d'âmes totalement chaotique et annoncez au gosse que c'est à lui de lutter contre le Mal à l'aide d'un canard et d'un chien.

Oh, et puis une fois qu'il a fini, enfermez-le un an dans un caisson de stase le temps que son double prenne le relais avant de prendre conscience de lui-même et de réaliser qu'il se rue droit vers sa propre fin, puis réveillez le premier pour lui dire qu'en fait, le Mal est revenu sous la forme d'une faction dissidente qui essaie de prendre le pouvoir à l'aide d'un conseil aussi mystérieux que dangereux. J'ai pas terminé 358/2 days sur Nintendo DS mais dans le genre intrigue sombre, ça se posait là.
Sora est un gosse, il doit avoir genre 13 ans au début du premier jeu, sérieusement, il est trop jeune pour tout ça X_x

Ouais, tout le problème est là, ils sont le négatif l'un de l'autre, alors forcément...

1. ...impuissants face au mal : Ness et ses amis dans Earthbound.
Earthbound, ou Mother 2, est un jeu dont j'ai entendu parler grâce à Super Smash Bros Brawl, et qui est aussi brillant que méconnu (il a jamais été adapté en Europe). Concrètement, un RPG dans un monde contemporain semblable au nôtre, ce qui permet des parallélismes très drôles, avec une esthétique audio-visuelle superbe.
Sauf que bon, il s'agit surtout de la menace dans le futur d'un être nommé Giygas ou le Destructeur Universel (autant dire que c'est pas Joe l'rigolo) dont la défaite devrait être consacrée par un enfant nommé Ness.

Voilà voilà, donc un petit garçon de quelque chose comme 10 ou 12 ans et dont le voisin et rival est le bras droit du Mal absolu est chargé de mettre fin à l'apocalypse avec une batte de base-ball, un yoyo et quelques pouvoirs Psi dans un monde où les zombies et le crime sont monnaie courante. LOL.

 Les sauveurs du monde en culotte courte. Ils ont vraiment un problème chez Nintendo, et c'est pas récent X_x

Et voilà, mon premier TFGA est terminé, j'espère que les fans de jeux vidéo (et même les autres) qui passeront par là auront apprécié et retenu la leçon : des personnages plus vieux, ça marche aussi XD Blague à part, tous ces jeux sont vraiment très bien, n'hésitez pas à vous informer, culturez-vous, et si vous voulez vous mettre au TFGA, c'est chez Doc Addict que ça se passe !

4 commentaires:

  1. C'est sympa ces tops ! D'accord avec tes impressions sur les jeux que je connais :)

    RépondreSupprimer
  2. Et bien pour une entrée en matière, elle est excellente :)

    C'est super riche comme top avec beaucoup d'explications très utiles quand on ne connait pas les jeux dont il est question. Ca m'a presque donné envie de découvrir Borderlands 2 et Earthbound !

    J'espère vraiment pouvoir te lire encore à l'avenir (dans des TFGA ou en commentaires), car tu m'as l'air d'avoir une sacrée culture du JV, et c'est un plaisir à lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça presque ? Ce sont des jeux merveilleux >_<
      Je suis toujours content d'avoir de nouveaux lecteurs avec qui je peux échanger, en particulier quand ils écrivent eux-mêmes, alors n'hésite pas à revenir quand tu veux ;) Je vais bien entendu participer régulièrement au TFGA et je compte bien consulter régulièrement ton site :)

      Supprimer
  3. Superbe top ! Moi aussi je trouve que FF VIII est le meilleur en termes d'identification aux personnages et un de mes jeux préférés.

    J'avais pas pensé à Tina et Gaige parce que l'univers de Borderlands est tellement barré que je les prends pas trop au sérieux, mais c'est clair que leur passé est abominable.

    Et enfin, j'ai classé Ness dans mon top à moi :)

    RépondreSupprimer