Barre-menu

25.7.15

Le Moyen-Âge, la Scandinavie, et du WTF historico-narratif.


Vikings.

Créateur : Michael Hirst.
Origine : Canada, Irlande.
Date de diffusion : 2013 sur History aux États-Unis puis sur Canal+ et W9 en France.
Nombre de saisons : 4 à l'heure actuelle.
Genre : histoire, drame.

Interprètes principaux.
Travis Fimmel : Ragnar Lothbrok, fermier et guerrier du comté de Kattegat.
Clive Standen : Rollo, guerrier, frère aîné de Ragnar.
Kathryn Winnick : Lagertha, fermière et skjaldmö, épouse de Ragnar.
Gustaf Skarsgård : Floki, constructeur de bateaux et ami de Ragnar.
George Blagden : Athelstan, moine chrétien originaire d'Angleterre.
Alyssa Sutherland : Aslaug, princesse et fille de Siegfried, seconde épouse de Ragnar.
Jessalyn Gilsig : Siggy Haraldson, comtesse de Kattegat puis compagne de Rollo.


La Suède, au milieu du Moyen-Âge précoce. Ragnar Lothbrok, un fermier qui se dit fils d'Odin, est lassé d'aller piller annuellement les païens slaves et baltes sur les ordres de son seigneur, le comte Haraldson de Kattegat. Ayant entendu dans les récits de voyageurs la description d'un pays très riche à l'ouest, il propose à celui-ci de voguer dans cette direction, mais le noble refuse.

Ragnar fait alors appel à son ami Floki, excentrique bâtisseur de navire, pour lui construire une nef qui surmontera les vagues de la Mer du Nord dans le plus grand secret.


J'adore mes amis mais des fois, leurs choix culturels me plongent dans l'incertitude. Pourtant je suis pas spécialement exigeant comme type, mais là, pardon... J'ai regardé Vikings parce que je savais pas quoi voir après Arrested Development dont je me lassais (je l'ai même pas finie, c'est dire), et qu'on m'avait dit en gros « cette série est géniale, Lagertha est trop cool ! » ce qui est vrai... jusqu'à un certain point.
Bon, débutons par le commencement (en évitant la répétition de deux mots de la même famille, paf, t'as vu ça?).

Le problème c'est que passé la saison 1, Lagertha n'a plus beaucoup d'autres modes d'expression que "j'vais te péter la gueule et te châtrer, sac à merde !"

Le gros, l'énorme, le magistral problème de cette série, c'est la temporalité. Ouais, je commence par ça. J'ai eu du mal à écrire le résumé qui gît ci-dessus parce que j'avais oublié à quelle époque exacte on se situe. Et pour cause : on te balance une fois au début de l'épisode 1.1 que ça commence à la fin du VIIème siècle, soit à peu près à l'époque où est calée la vie de héros nordique semi-mythique Ragnar Lothbrok, puis on n'y fait plus aucune allusion plus tard. Pas de date, pas de mention du temps qui passe, pas de repère temporel à l'occasion des innombrables ellipses, QUE DALLE.
Ce qui pose deux problèmes. Au moins.

D'abord, les héros semi-mythiques. On en a aussi en France. Mérovée, le fondateur légendaire de la lignée mérovingienne. En gros ce sont des personnages dont la vie et les actes ont une historicité au moins incertaine, à cause du manque de sources concrètes, mais qui auraient eu des conséquences parfaitement tangibles et vérifiables, à qui on attribue donc ces faits.
Vikings a fait comme la série Rome, adopter un parti pris parfaitement historique, sauf que ça coince de partout niveau cohérence. J'ai réalisé en écrivant cet article un truc que je savais déjà avant de voir la série, à savoir que la fin du VIIIème siècle coïncide avec la fin de la vie de Charlemagne (mort en 814), ce qui fait que 1. les Nordiques ne devraient pas ignorer l'existence de tout un empire contre lequel il se sont battus, et 2. ils devraient être confrontés à Charles dans la saison 3 quand ils vont assiéger Paris (PARIS, JE TE JURE !).

Floki et Helga. Le couple le plus adorable de la série ♥ Jusqu'à ce qu'il devienne un connard haineux et cinglé.
(Helga est mon personnage féminin préféré : on ne peut que l'aimer, elle a rien à se reprocher) 

Au lieu de quoi ils sont confrontés à un « Empereur de Francie » (un truc qui n'a jamais existé, la Francie étant un des royaumes issus de la division de l'empire carolingien) doté d'une couronne royale, appelé « Charles, fils de Louis le Pieux et petit-fils de Charlemagne » - je rappelle que Louis le Pieux règne de 814 à 840, qu'il est le second et dernier titulaire de la dignité impériale franque et que pour que ces faits tiennent, il faudrait qu'il se passe genre 40 ans entre le début de la saison 1 et la 3 – dont le frère serait empereur d'Orient, sauf que les empereurs byzantins ne sont en rien liés à l'empereur carolingien et que pour trouver une parenté entre les deux empires, ils faut remonter à Rome, QUATRE SIÈCLES PLUS TOT.
Ah, et puis, dès la saison 2, on a un personnage, roi du Wessex en Angleterre, qui dit avoir vécu à la cour de Charlemagne, CE QUI EST IMPOSSIBLE SI LA SÉRIE SE PASSE A LA FIN DU VIIÈME SIÈCLE PUISQUE CHARLES EST COURONNÉ EMPEREUR PAR LE PAPE EN 800. Et pour couronner le tout, les Francs présentés à la fin de la saison 3 parlent l'ancien-français à une époque où la langue d'usage est le haut-germanique, celle des institutions le latin, et où l'ancien-français attend de pouvoir faire son arrivée pendant encore trois bons siècles.

Ce type est passé d'une série sur les problèmes de la parentalité bordélique à une monarchie médiévale. Je dirais bien que ça me rappelle Robert Barathéfion dans Game of Thrones (dont l'interprète a fait la même chose), mais ce serait de mauvais goût.

L'autre problème du manque de temporalité, en plus des scénaristes qui se torchent le cul avec l'historicité sous prétexte que le Moyen-Âge serait une période trouble qui est restée figée hors du temps pendant mille ans et au sein de laquelle tous les éléments sont interchangeables ou associables même s'ils sont séparés de plusieurs siècles (EN FAIT NON PARCE QUE C'EST UNE PÉRIODE MULTIPLE, PLEINE D'ÉVOLUTIONS ET QUI N'A RIEN A VOIR ENTRE LE DÉBUT ET LA FIN), c'est que le spectateur est donné à penser (waw, c'était un bel anglicisme ça !) que les événements s'écoulent d'une traite, impression renforcée par le fait que le casting de la première saison ne soit en rien vieilli par les maquilleurs de la série, ce qui surprend UN PEU quand Bjorn, fils de Ragnar, prend une dizaine d'années quand ses parents sont toujours jeunes et frais.
Alors que bon, je suis pas expert en navigation médiévale mais à vue de pif à l'époque pour traverser la Mer du Nord en bateau, déjà il faut des réserves alimentaires (ils n'en prennent JAMAIS), ensuite, le trajet doit se compter au moins en jours, si ce n'est en semaines. Alors qu'à l'écran, on a l'impression que les nouvelles voyagent à la vitesse du courrier contemporain (non) et que les Nordiques mettent deux jours à rallier Kattegat depuis le Wessex (qui en plus se trouve AU SUD OUEST DE L'ANGLETERRE, SUR LES RIVES DE LA MANCHE) ou la Northumbrie (nord-ouest de l'Angleterre, près de l'Écosse). NON.

Ce type est trop cool, je l'aime, c'est un vrai connard, il est totalement insoluble et prêt à tout pour son propre royaume, l'anti-manichéisme incarné, et en plus c'est le seul à traiter l'héritage  romain comme il le mérite. J'adore.

Bref, pour ce qui est de l'écoulement du temps dans Vikings, il faut laisser son cerveau à l'entrée.
Niveau narration ce n'est pas mieux parce que cette série te dit en gros que si tu es un seigneur nordique du Moyen-Âge précoce et que tu as le malheur de t'éloigner de chez toi même pour quelques jours, QUELQU'UN VA USURPER TES TITRES ET TES TERRES. A TOUS LES COUPS. Et que si tu es un seigneur nordique du Moyen-Âge précoce, tu peux faire ce que tu veux, t'en foutre des lois et de tes sujets, t'es genre l'envoyé d'Odin. NON. Tacite décrit dans La Germanie les peuples de Germanie (y compris jusqu'à la Suède) comme des gens civilisés aux mœurs complexes et ordonnées, donc NON.

Cela dit, l'un des aspects les plus, étonnamment, cohérents, tient aussi à ce domaine-là. Le roi de Wessex fait appel au personnage d'Athelsthan pour étudier en son nom les vestiges et textes romains de l'ancienne province de Bretagne en mentionnant que leur culture était supérieure à tous les niveaux (ENFIN UNE SÉRIE QUI RECONNAIT LA SUPÉRIORITE DES ROMAINS PAÏENS SUR LES CHRÉTIENS, ENFIN LA FIN DU BRANLAGE DE NOUILLE DES CHRÉTIENS ANGLO-SAXONS SUR LEUR PUTAIN DE MODÈLE SOCIO-RELIGIEUX PRÉTENDUMENT SUPÉRIEUR) et que c'est quand même vachement dramatique d'avoir tout perdu.

Lui aussi je dirais bien que je l'aime, mais ce serait de la nécrophilie ...du spoiler.

Alors je veux bien que c'est dans l'air du temps, la mode depuis Rome (2005) et Les Tudors (2007) que de faire des séries historico-politiques avec des complots et du sexe, mais faut pas déconner non plus. Dans Vikings, la moitié des acteurs politiques complotent contre l'autre moitié, certains éléments narratifs ne servent à rien (implanter une colonie nordique en Angleterre pour la ruiner ensuite quand il aurait suffi d'envoyer chier les Nordiques ce qui aurait mené au même résultat, la reprise des pillages), certains personnages complotent entre eux sans raison (Floki contre Ragnar, Rollo contre Ragnar, le roi Horik contre Ragnar... vous le sentez, le running gag pas drôle ?) et les ressentiments personnels revêtent une importance infiniment trop grande pour les faits (Lagertha se fait piquer un titre et un territoire de comtesse qu'elle avait acquis en assassinant son mari et prétend avoir le droit légitime de les recouvrer.... légitime, meuf, sérieux ?!?).
Et parfois, quand la série pourrait donner dans la grandeur, les scénaristes recommencent à déféquer dans la colle. Par exemple lorsqu'ils font un build-up de dingue sur Paris, la cité éternelle (qui ne porte son nom actuel qu'un siècle après la série...), ce qui donne évidemment à penser que les Vikings vont essayer de l'assiéger, alors qu'en vrai ça leur serait jamais venu à l'esprit (elle est beaucoup trop bien défendue) d'autant qu'ils auraient dû tomber sur Le Havre et Rouen en chemin, mais le staff a décidé de rayer ces deux villes de la réalité et a stipulé que la capitale de Francie (excusez-moi mais LA CAPITALE IMPÉRIALE FRANQUE C'EST AIX-LA-CHAPELLE TÊTES DE NŒUD) serait cantonnée à l'Île de la Cité alors qu'en vrai elle s'étalait déjà sur les deux rives de la Seine depuis l'Antiquité tardive.

Les combats et les peintures des boucliers (en fonction du clan) sont vraiment top, par contre.

Mais bon, la série n'est pas complètement bonne à jeter hein, malgré sa narration pourrie et sa fidélité historique totalement daubée.
Les interprètes principaux, notamment Trevor Fimmel et ses rictus sans joie qui dénotent le côté désabusé et sarcastique de Ragnar ainsi que sa cruauté juste mais impitoyable. Athelstan est aussi super dans sa recherche permanente du divin et sa volonté d'unir les croyances chrétienne et nordique, pacifiste et aimant qu'il est, et j'ai également apprécié Siggy malgré le traitement de son personnage en fin de saison 3, Rollo dont la rédemption et la désillusion cynique dans l'ombre de son frère sont joliment récompensées en Normandie, le roi Ecbert, magistral et calculateur au possible jusqu'à un certain point ou encore Floki durant les 2 premières saisons, quand son excentricité le rend drôle et attachant et avant qu'il ne devienne un gros con sectaire et agressif. Bref, le casting est, en partie du moins, vraiment intéressant et juste dans son jeu, malgré les merdes qu'on leur donne à jouer.
Et la médaille de plomb va à la princesse Aslaug, qui ne fait que de l'arrogante condescendance, du début à la fin. Monoregistre woman. Ça devrait être interdit ça, même James Purefoy qui jouait l'obsédé sexuel Marc-Antoine avait davantage de trucs à jouer et le faisait très bien dans Rome.

Siggy aussi, je l'aime beaucoup. Hashtag personnage honteusement gaspillé.

En plus, fait totalement logique vu que la série commence en Suède, les paysages sont absolument magnifiques. Des fjords, des montagnes brumeuses et couvertes de forêts, de grands lacs, les plans larges sont époustouflants au dernier degré, en particulier quand on possède une image de grande qualité (je suis toujours halluciné par la généralisation de la HD dans les séries récentes, j'ai pas grandi avec ça dans les années 90 !), et ça continue à être vrai durant les séquences en Angleterre, moins en France parce que ça ne couvre que quelques épisodes de la saison 3.
La reconstitution des célèbres drakkars est aussi assez brillante, de même que l'architecture et les costumes (dont j'ai lu qu'ils étaient pas très fidèles, mais passons) : le sanctuaire d'Uppsala, dans la saison 2 est juste WAOUW, les villages fortifiés anglais également – ça fait plaisir une série qui se rappelle qu'à l'époque les châteaux-forts ne sont pas prévus avant à peu près 600 ans – et les scènes de combat à la hache et au bouclier sont tout à fait crédibles et prenant, là au moins le spectateur est vraiment happé dans la série !!

Hashtag cliché sexiste du personnage féminin manipulateur et libidineux.

Bon, après, entre la composition des rites sanglants du paganisme nordique (qui je le rappelle ne sont rien à côté des rites sanglants romains d'ampleur industrielle) et les habitudes de combat ou de société liée au sang (se marquer le visage avec du sang pour les cérémonies ou en signe de victoire), Vikings est à ce point un péril sanitaire et une débauche d'hémoglobine que j'ai pas pu m'empêcher de le signaler régulièrement à ma spécialiste de la santé préférée, ma ptite sœur l'infirmière Lumière d'Étoile (y'a un Leuphorie dans la Pokéblogroll pour aller chez elle) mais ça à la limite si on est pas une petite nature et qu'on le prend avec assez de recul, ça peut même devenir un élément hilarant de la narration.
Oh, et puis c'est presque un détail de le dire, mais la bande-son est formidablement belle, mais avec une esthétique audio-visuelle pareille c'est presque normal, l'action est joliment soulignée par les variations des thèmes et des registres, miam miam !
En bref : doté d'un fond remarquablement mauvais, à moins d'être non-historien ou particulièrement tolérant, Vikings est cependant très bien interprétée par une poignée d'acteurs de grand talent, dont le registre varie agréablement en fonction de la narration. Souvent drôle malgré elle, la série est cependant extrêmement belle à regarder et à écouter, met fort bien en scène les affrontements et la navigation, est filmée dans des décors somptueux et très crédibles, au point qu'on pourrait s'y attacher si l'on est pas trop critique. Moi je l'abandonne et je regarderai pas la suite, mais on a fait bien pire à l'écran ;)

Les paysages et les bateaux sont vraiment trop cools. Ca c'est indéniable.

Powered by Elika http://astuce-soluce.playfrance.com/images/c/c5/Microsoft-XBox360-Logo.gif

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire