Barre-menu

11.8.15

TFGA n°11 : ces lieux où l'on irait bien en vacances.


C'est l'heure du rendez-vous mensuel ! Tous les mois, le 10 très précisément, est annoncé le sujet du TFGA, et pour ce onzième numéro, le huitième auquel je participe, il s'agira de parler des lieux où on aimerait passer des vacances.
Et je vous avoue que c'est un sujet tellement facile que j'avais six réponses sous le coude, sauf que voilà, dans TFGA il y a un F qui veut dire Five. Pourtant c'est dommage hein, les jeux vidéo sont plein d'endroits où on rêverait d'aller pour découvrir plein de choses, à la fois en termes de culture, d'histoire, de nourriture et de bronzette (comment ça vous avez l'impression que je parle d'Unys ?), mais aussi d'autres destinations de rêve pour lesquelles les vacances se mueraient en sport extrême destiné aux adeptes de sensations fortes (genre Pandore, à moins d'y aller armé jusqu'aux dents ou de ne pas sortir de Sanctuary).

Bref, des vacances dans les jeux vidéo, c'est un rêve magnifique, et le temps de ce TFGA, je vais en faire une réalité. Comme dirait Christophe Mali, venez, je vous emmène !

Sérieux, vous connaissez beaucoup de régions capables de satisfaire les amoureux de neige et ceux de plages ensoleillées en même temps ?
  1.  Albion – Fable : the lost chapters.

Albion, c'est un peu l'univers médiéval-paisible dont on rêve presque. Il y de belles plages à Oakvale, la cité de Bowerstone est géniale pour le shopping et la vie sociale, proche de la Guilde des Héros dont la bibliothèque ferait mourir de bonheur une douzaine d'Hermione Granger, et les champs fleuris des Barrow Fields sont classes comme tout.
Eh, même pour les adeptes de randonnées en forêt, Knothole Glade est une destination recommandée, sans parler des amoureux de la glisse qui peuvent aller skier ou surfer sur les hauteurs de Hook Coast et Snowspire avant d'aller se réchauffer avec un chocolat brûlant à la taverne !

En plus, leur style architectural est varié, et si un jour je peux faire construire ma maison en montagne, je fais jouer l'architecte à Fable, je lui montre une maison semi-enterrée avec niveaux en mezzanine de Hook Coast façon tanière feutrée, et je dis « voilà ! Je veux ça ! ».
Bon sauf qu'en fait, entre ces destinations de rêve en Albion, y'a aussi des bandits, des loups-garous, des zombies, des golems, et ce connard de Jack of Blades. Donc à moins d'embaucher un super héros de la Guilde comme garde du corps – et ça revient vite cher en frais de voyage – c'est pas la destination que je privilégierais.

En allant à Gaïa vous risquez d'avoir du mal à trouver Esthar mais promis : le jeu en vaut la chandelle.
  1. Gaïa – Final Fantasy VIII.

J'avoue que j'ai hésité avec le 3 pour celle-là. Gaïa, c'est un monde encore plus intéressant qu'Albion. Depuis la paisible baie de Balamb, avec son port et son poisson grillé – bon, il paraît qu'il pue la pestilence, alors moi je m'abstiendrais – jusqu'aux forêts impénétrables de Timber, parfait pour les randonnées, en passant par les ruines historiques de Centra, mais bon, faut pas avoir peur des monstres (ou d'Odin (ou des monstres (ou de Pampa Senior (ou de cet empaffé d'Odin))).
Sinon, je pense que j'irais faire un tour du côté de Deling City et Dollet, pour y faire quelques emplettes, avant d'aller souffler un jour ou deux – pas trop longtemps, sinon on se fait chier – à Winhill. Puis je ferais appel aux services de BGU Airlines – un voyage confortable avec quelques cours et des parties de cartes sur le chemin, et puis les membres d'équipage sont adorables, vous verriez Selphie Tilmitt, surprise-party tous les deux jours avec elle, je vous recommande cette compagnie – pour me rendre à Horizon, la cité de la paix et de la sérénité, d'où je partirais, à pied en ou bateau, direction Esthar, la cité du futur, de l'architecture géniale et des centres commerciaux numériques. YEAH !

Et puis, quelles vacances à Gaïa seraient complètes sans une petite excursion dans les montagnes de Trabia, sans une visite de l'académie locale ou un détour régénérateur par le village Shumi, célèbre pour ses curiosités minérales et sa philosophie du bonheur simple ?

Faut avouer que déjà, sur la brochure, Johto vend du rêve.
  1. Johto – Pokémon HeartGold.

Encore une destination qu'elle a la classe et qu'elle correspond totalement à mes envies. Je pense que dans le cadre de vacances à Johto, je sauterais du train à Doublonville pour filer directement à Rosalia ou à Mauville étudier l'histoire et les vieux monuments.
Puis, après une escale rapide à Oliville pour travailler mon bronzage inexistant et profiter de la visite guidée du Phare d'où l'on peut, paraît-il, voir la cité jumelle d'Irisia, je prendrais le bateau pour celle-ci avant de filer observer pacifiquement des Pokémon dans le Parc Safari local, appareil photo en main.
Ragaillardi par ces découvertes, je reviendrais enfin sur mes pas pour aller me reposer dans un restaurant d'Oliville ou de Doublonville, pour mieux profiter du centre commercial ou du casino le lendemain, à moins que j'aille visiter le Lac Colère et en faire le tour dans une randonnée des plus intéressante. Si vous passez par là, n'oubliez pas de goûter aux Bonbons Rage, la spécialité locale !

En plus en cherchant bien on trouve des dizaines de superbes cartes et maquettes de Johto pour mieux se repérer une fois sur place !

Se prêterait aussi au regard de l'amoureux de la nature que je suis le fameux Bois aux Chênes et son sanctuaire, de même que la somptueuse Route de Glace dont on dit que l'éclat chatoyant et féerique ravit le cœur de quiconque fait un détour pour l'admirer.
Oh, et évidemment, je finirais mon voyage par une visite au laboratoire du professeur Orme, dont on dit qu'il est très sympathique et toujours ouvert d'esprit !
En plus, Johto est une destination tout à fait paisible pour les vacances, c'est l'idéal non ?


Le Blitzball, l'opéra, le port, le centre-ville, l'arrière-pays, les tournois de Sphere-breaker, le climat beau et doux, vous n'avez que des bonnes raisons d'aller en vacances à Luca !
  1. Spira – Final Fantasy X-2.

On dit que Spira ne manque pas de charme, bien qu'elle offre actuellement moins de perspective d'aventure qu'elle ne le faisait par le passé. En termes de vacances je suis quelqu'un d'assez prudent et j'évite les zones de guerre, raison pour laquelle je ne serais pas allé à Spira à l'époque où Sin, Maître Seymour Guado ou encore le Grand Invokeur Yuna et ses Gardiens arpentaient la région en semant la mort autour d'eux.
Certes, il paraît que la Forêt de Macalania n'a plus le visage mystique et feutré qu'elle avait jadis, et même qu'elle est appelée à disparaître, mais il paraît également que la Plaine Foudroyée, qui vous ramène à votre condition de simple mortel devant le déchaînement majestueux des éléments ou encore la Plaine Félicité et ses nombreux loisirs sont plus attractives que jamais.

Même sans pouvoir aller randonner dans la jungle, Kilika est quand même très belle et vous pourrez vous y acheter plein de vêtements de style local, très probablement fabriqué sur place par des artisans adultes amoureux du travail bien fait !

Un séjour à Spira commence cependant, évidemment, par Luca où les matchs de Blitzball, les tournois de Sphere Breaker et plus rarement les concerts de Lady Yuna des Albatros s'enchaînent à un rythme endiablé pour le plus grand plaisir des amateurs de spectacle et de sport, dont je suis bien sûr.
Après, il semble que la jungle de Porto Kilika vaille aussi le détour, mais j'ai entendu dire qu'elle était malheureusement fermée au public depuis peu. Pour ma part, j'éviterais par contre les routes des Mycorocs et de Djose, qui ne revêtent qu'assez peu d'intérêt, pour me recentrer sur le temple de Djose où les machines sont au contraire assez fascinantes, puis je poursuivrais par l'admiration du coucher de soleil enluminé de furolucioles sur les rives du Sélénos.

Bref, je profiterais de Spira la belle, revenue à la paix et à l'Éternelle Félicité qu'elle mérite, et ce ne serait pas des vacances gâchées !


Oui bon, Whiterun c'est un peu une évidence, mais elle regorge de petits endroits passionnants, c'est un incontournable en Bordeciel !
  1. Bordeciel – The Elder Scrolls V : Skyrim

Je pense que celui-là on le verra souvent parce que tout le monde rêverait de vacances en Bordeciel. Et pourquoi pas ? La région est pleine de vestiges nordiques et dwemers pour les passionnés d'histoire et de vieilles pierres, mais offre également de superbes perspectives naturelles, depuis les randonnées jusqu'à l'observation des élans, des mammouths ou des dragons – à distance respectueuse – dans leur environnement naturel.
Évidemment, les lieux privilégiés par les guides touristiques sont Whiterun, qui domine largement sa lande et offre un point de vue époustouflant sur le cœur de la région, Solitude et sa topographie unique – pensez donc, elle est bâtie sur un pont naturel au-dessus d'une baie – ainsi que ses commerces et son Académie des Bardes ou encore Markarth et son architecture rare et précieuse, reposant sur une ancienne cité dwemer parfaitement préservée – et on sait que les vestiges intacts et respectés sont rares de nos jours.

Viendez donc profiter des somptueux couchers de soleil sur Riften ! Et du commerce local extrêmement fluide et mouvant ^^

Mais non, pour ma part, j'aime parfois sortir des sentiers battus et malgré le danger que cela suppose, je pense que j'irais bien faire un tour du côté de Riften et dans les magnifiques forêts d'or et de bronze qui l'environnent, en passant par le lac Honrich, qui offre de bonnes perspectives de randonnée, ou encore que je gravirais les 7000 marches pour aller rendre hommage aux Anciens qui maîtrisaient l'Art de la Voix.
Après, bien sûr, un délicieux hydromel d'Hydrhonning ou de Roncenoir, ça ne se refuse pas davantage qu'une soirée au coin du feu à La jument pavoisée ou au Ragnar Pervers à écouter des chants bien connus de la province... bon, même si je préfère Lysette à Mikael parce que contrairement à lui elle connaît la chanson de l'Enfant de Dragon.

Un rapide hommage à la Forgeciel et au sanctuaire de Talos d'Atmora, l'Enfant de Dragon devenu divinisé, concluraient ensuite, je pense, fort commodément une belle expédition à laquelle chacun devrait s'essayer !

 Encore une petite merveille mésestimée de Bordeciel, le Lac Honrich, dont on dit que la pêche, la baignade et la plaisance s'y disputent âprement le plaisir de ses eaux magnifiques !


En bonus : une destination de plus pour les aventureux voyageurs et une liste de sites touristiques à éviter à tout prix, hypocritement vendus comme des lieux de rêve par des tour-operators qui n'y ont visiblement jamais mis les pieds.

La galaxie de Bogon (Ratchet et Clank 2) ne manque pas non plus, semble-t-il, d'attrait pour qui veut la sillonner dans un appareil rapide et maniable comme il en existe beaucoup là-bas. Certes, c'est un endroit presque entièrement peuplé de robots, ce qui vous obligera à prévoir à l'avance votre nourriture, mais le centre commercial d'Ozzla ou les mégalopoles de Silvercity sur Boldan et Metropolis sur Endako sont de gros points d'intérêt, sans parler de Damosel qui abrite Allgon City, sa banque et sa banlieue résidentielle tranquille.
Songez également à la station de Maktar la nébuleuse, qui offre autant de possibilités de jeux dans ses machines à sous que de spectacle dans son arène de combat, qui ne fait heureusement pas ombrage aux Jeux Megacorp de Joba ou aux courses d'hoverbikes sur cette même planète.
Bon par contre, il faut évidemment éviter Tabora et Greedil, à cause des déserts chaud et glacial, de même que les sites d'exploitation Megacorp (armurerie et centre d'expérimentation) qui sont très probablement fermés au public.

Ne vous fiez pas aux cartes, aux brochures et aux dépliants qui ont l'air de vendre du rêve.
Sur Pandore, le climat est dégueulasse, passant de désertique aride à polaire sans transition, la nourriture est ignoble, les commerces sont rares, difficiles à trouver et mal achalandés, les moyens de transport c'est juste un carnage, les paysages sont ravagés par l'industrie et les forages, et les habitants locaux ne sont même pas polis !

D'ailleurs, en parlant de destinations à éviter, sans les avoir visitées personnellement (je suis pas dingue non plus) je vous déconseille très fortement Pandora (Borderlands), à cause des monstres et des bandits (et d'Handsome Jack), New York, du moins autour de 2052 (Deus Ex), à cause des attaques régulières des rebelles NSF et de la pandémie de Peste Grise, Paris en 1940 (The Saboteur), parce que pour y être allé j'ai vu que les nazis donnaient dans l'abus de pouvoir et l'exécution sommaire, Férelden (Dragon Age Origins) à cause de la fin du monde imminente (cette région a un capital tourisme déplorable) ou encore Le Caire, Seattle, Trier (en Allemagne) et New York à nouveau, durant toute l'année 2072 (Deus Ex Invisible War) à cause d'une guerre impitoyable liée aux événements de 2052.
Mais bon, rien qu'avez mes cinq destinations là, vous avez de quoi faire.

Et vous, à l'aune de votre expérience vidéoludique, vous partiriez où en vacances ? Pour Blackstorm inutile de lui demander, elle a déjà répondu à la question ^^
Sinon, je rappelle que dans la catégorie du même nom, vous pouvez trouver tous les TFGA auxquels j'ai déjà participé ;)

2 commentaires:

  1. Tu viens de tuer le respect?! NO PROBLEM, tu as bien fait ! J'adore ton article l'ami... Les paysages que tu conseilles sont extrêmement jolis... Je partage tous les FF avec toi, et suis bien d'accord sur le fait que les aventures borderlands sont très dangereuses, je n'irai pas en vacances là bas, même si claptrap me suppliait lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le respect est déjà mort, je viens seulement de vider ma vessie sur sa dépouille ^_^
      Au pire si d'aventure on va en vacances dans les Borderlands, on ira ensemble, comme ça on réduira sensiblement les risques d'accident :D

      Supprimer