Barre-menu

16.12.15

Star Wars épisode VII : le réveil de la Force


Film américain de J.J. Abrams (2015) avec Daisy Ridley, John Boyega, Harrison Ford, Adam Driver, Peter Mayhew, Oscar Isaac, Carrie Fisher, Domnhall Gleeson.
Genre : science-fiction.
Vu en VOST, 3D.

Trente ans après la bataille d'Endor, les derniers reliquats de l'Empire des Sith se sont reconstitués pour former le Premier Ordre, une entité puissamment armée dirigée par le Leader Suprême Snoke et incarnée par son bras armé, le terrifiant Kylo Ren.
Face à eux, le général Leia Organa a constitué une Résistance soutenue par la république. Bien que Luke Skywalker, son propre frère, ait disparu depuis des années, elle a envoyé un de ses meilleurs pilotes explorer une piste qui pourrait mener au dernier Jedi.


La plupart des gens n'aiment pas les épisodes 1 à 3 de Star Wars et les considèrent largement inférieurs aux 4 à 6. La plupart des gens sont cons. J'ai pas dit que ces deux propositions étaient liées. Ni qu'elles ne l'étaient pas.
Je ne suis pas la plupart des gens. J'aime beaucoup les épisodes 1 à 3. La conception d'un scénario, ça n'évolue pas. Y'a trois mille ans pour écrire une histoire il fallait un cerveau, de l'imagination et un support écrit. De nos jours pour écrire une histoire, il faut un cerveau, de l'imagination et un support écrit. Par contre, l'évolution des techniques et des matériels entre Le retour du Jedi et La menace fantôme donne clairement lieu dans la prélogie à un sentiment des plus appréciables, que la trilogie ne suscitait pas : enfin, on a eu la sensation que cette histoire prenait place dans un univers très vaste, avec des populations nombreuses et des cultures très variées.


Le réveil de la Force prend la suite de ce postulat tout en l'estompant un peu parce qu'on est plus ou moins dans la situation géopolitique qui précède immédiatement la bataille de Yavin (Un nouvel espoir).
Mis à part cet état des lieux général, ce film a une narration tout à fait appréciable et même parfois très surprenante, avec des personnages qui me semblent bien écrits et qui évoluent tout au long de l'histoire, des nouveaux venus plutôt bien trouvés (Maz Kanata), et surtout a le mérite de faire la part belle aux minorités sexuelles (le personnage principal est une femme) et ethniques (l'un des personnages principaux est un noir et un autre incarné par Oscar Isaac que j'avais pas reconnu bien que je l'avais déjà apprécié dans Sucker Punch et Inside Llewyn Davis, et si vous pensez que cet acteur n'appartient pas à une minorité ethnique demandez-vous où se trouve le Guatemala).


A part ça, on a aussi un bon interprète pour Kylo Ren, le méconnu et pourtant plutôt doué Domnhall Gleeson, fils du superbe et trop mésestimé Brendan (vous pouvez aller voir sa filmo sans problème, elle est impeccable) qui joue un autre rôle (Domnhall, je veux dire), et puis évidemment le retour des vieux d'la vieille, Leia, Han et Chewbacca.
Les effets spéciaux sont très jolis et la 3D vraiment superbe, avec plein d'intégrations à l'écran, par exemple des ruines de vaisseaux à l'arrière-plan, des figurants très présents qui donnent une impression de monde persistant, une profondeur tout à fait perceptible, pas de lense flare (en tout cas je m'en souviens pas), ce qui est surprenant parce qu'on parle quand même de J.J. Abrams, mais de manière générale le film est hautement appréciable et probablement l'un des meilleurs de SF de l'année.
Après tout, j'ai jamais vu les séries et les films Star Trek jusqu'au deux que ce réalisateur a dirigés récemment, je les ai adorés tous les deux alors j'étais parfaitement confiant quant à sa direction du nouveau Star Wars. Et pour l'anecdote, aux commandes de Star Wars IX, ce sera le réalisateur de Jurassic World. Vous pouvez péter tous les câbles que vous voulez mais moi j'en ai rien à carrer, j'ai adoré ce film et je suis à nouveau confiant.


Allez c'est fini, je m'arrête là. J'ai pas spoilé, si vous voulez des détails, allez voir le film, et d'ici là, passez une bonne soirée. Salut.


En bref : j'ai adoré, c'était parfaitement conforme à mes attentes et tout à fait au niveau du reste de la série (voire même au-dessus si l'on considère pour les plus vieux films l'esthétique et pour les plus récents la narration et les personnages (encore que Qui-Gon, Mace Windu ou encore le jeune Obi Wan étaient vraiment top)), et en tant qu'amateur de SF nouvelle génération, j'ai pas à me plaindre. C'est un bel héritage et un beau dépoussiérage pour la vieille institution. Je laisse les réactionnaires râler et faire preuve de mauvaise foi. Et je les emmerde.


Powered by Elika http://astuce-soluce.playfrance.com/images/c/c5/Microsoft-XBox360-Logo.gif

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire