Barre-menu

1.11.16

Trump-Clinton vs The World

Ah tiens encore un article qui va déplaire ^^
C'est le genre où j'exprime une opinion personnelle – parfois à la limite du choquant – mais sincèrement, je ne le ferais pas si je n'étais pas un minimum renseigné sur mon sujet. Bien sûr, on ne peut pas tout connaître, je peux avoir tort, je vous invite à élargir la sphère de mes connaissances si vous le souhaitez, mais je vais quand même émettre mon avis sur un sujet qui m'intéresse.


En ce moment, vous le savez, le monde géopolitique est focalisé sur l'élection à la présidence de la première puissance mondiale. Et vous savez donc probablement aussi que les médias s'entêtent à présenter l'un des deux candidats restants, au pays du bipartisme, comme une femme d'exception, intelligente, bienfaisante et résolument tournée vers le progrès social.
Rien ne saurait être moins vrai.
Hillary Clinton, de part sa carrière politique et ses fonctions dans l'administration de Barack Obama – elle y est Secrétaire d'État, l'équivalent de notre Ministre des Affaires Étrangères – incarne parfaitement le volontarisme impérialiste, agressif et arrogant des USA. Elle a par exemple soutenu l'intervention américaine en Libye, dont Obama dit lui-même que ce fut une erreur, se réjouissant avec grossièreté de la mort de Mouammar Khadafi, au mépris de toute règle de la bienséance politique.
Lors de son mandat de sénatrice de New York sous les présidences de George W. Bush, elle s'est également prononcée en faveur de la guerre en Afghanistan et en Irak, et on a tous remarqué à quel point ces conflits ont remarquablement amélioré la géopolitique mondiale et la paix en général (non).
Et il paraît aussi que la Fondation Clinton fondée par son mari a eu des relations de type financier (financement par des pays ennemis des USA et connus pour leur promotion éblouissante des Droits de l'Homme comme l'Arabie Saoudite) pour le moins chelous avec le Secrétariat d'État d'Hillary Clinton, sans parler des réductions d'impôts de la famille Clinton pour des dons à des associations caritatives... gérées par la famille Clinton.
Dans le genre je prends l'argent de ma poche droite pour le mettre dans ma poche gauche, Cyprien n'est pas le plus marquant on dirait.

En réalité, loin d'être conforme à ce qu'on pourrait croire, Hillary Clinton ne serait pas élue comme femme, si elle accédait à la Maison Blanche, mais comme pseudo-démocrate quand même vachement républicaine à la suite du républicain George W. Bush.
Si l'élection doit servir les intérêts américains, c'est elle qu'il faut élire. Si l'élection à la présidence de la première puissance mondiale doit servir le monde, alors il ne faut surtout pas qu'elle la remporte. Clairement, je vous le dis comme je le pense, elle est beaucoup plus dangereuse pour la paix mondiale que Donald Trump.
Et en tant que citoyen français, moi c'est ça que je vois. Confronté à elle, Donald Trump me semble, sur certains points, à la fois réaliste et patriote, donc honorable. Parce que dans son esprit, patriote, ça veut dire opposé à la mondialisation qui ravage le monde depuis des décennies.

Ce qui est intéressant d'après les résultats de ce sondage réalisé en Floride, c'est que Clinton est loin de faire l'unanimité, et qu'elle est aussi loin d'être une figure messianique face au diabolique Trump contrairement à ce que laissent entendre les médias.

Alors effectivement, à la base il s'est probablement lancé dans la campagne parce que la présidence est la seule chose que l'argent ne pouvait lui offrir (et encore, faut voir le financement des campagnes américaines), et on peut pas nier qu'il ait un ego surdimensionné.
C'est vrai, Donald Trump est raciste, conservateur, sexiste, et il manque totalement du tact et de la finesse qui caractérise ces espèces de vipères de politiciens. Il dit ce qu'il pense parce qu'il est suffisamment riche pour avoir adopté un style basé sur des vérités agressives qui lui sont favorables.

MAIS, Trump est surtout ça : un type très riche avec un gros ego dans un pays puissant.
La crise économique, la guerre, la chute libre du système oligarchique capitaliste face à des masses populaires qui en ont de plus en plus marre de leurs dirigeants, ça a également touché les USA. Quelque part dans ce cerveau noyé par le nombrilisme, il y a sûrement à la base la volonté de rétablir l'ordre consumériste qui était favorable à Trump avec l'idée que, « eh, je suis riche, j'ai les moyens de solutionner ça. »
C'est l'un des fers de lance de sa campagne sur le plan économique et c'est une excellente idée, on peut pas le nier. Trump a des idées protectionnistes et isolationnistes. Il ne veut pas de traité transatlantique qu'il n'ait pas discuté lui-même, il veut des accords commerciaux avec la Russie et la Chine – alors que Clinton et sa clique veulent des accords de type guerre dans ta gueule avec Vladimir Poutine – et il refuse la délocalisation au Mexique.
En quelques mots, il veut rendre aux Américains, à la classe moyenne déclinante, les moyens de se pavaner à nouveau comme la première nation du monde. Lui rendre les moyens de consommer américain, d'avoir un mode de vie consumériste comme avant la crise. Son slogan, « Make America Great Again », il sort pas de nulle part.

Je comprends pas là, on arrête pas de dire qu'il faut cesser de délocaliser dans les PVD, qu'il faut essayer de produire au maximum chez nous avec nos travailleurs qualifiés et payés selon nos standards socio-professionnels, et quand un mec veut mettre ça en pratique, on le traite de tous les noms ?

De même, sur le plan militaire, Trump en a marre de voir les jeunes Américains être expédiés à l'autre bout du monde pour des guerres qui ne concernent pas directement l'Amérique. Quel intérêt économique ou financier a été tiré des invasions américaines moyen-orientales de 2001 et 2003, et de tout ce qui a suivi ? Que dalle. Quasiment 20 ans de chaos qui est loin d'être achevé, c'est tout ce qui a été engendré. Ça et la montée en puissance d'États vraiment dégueulasses comme l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis (notamment Dubaï) et le Qatar.
Trump a le respect et même parfois l'affection de la classe laborieuse américaine parce que c'est le cœur de leur nation. C'est souvent elle qui fournit les soldats et c'est elle qui travaillait dans le Midwest avant la mondialisation – que Trump condamne également.

Et pour évoquer enfin le champ politique, Trump ne cesse de critiquer la corruption des dirigeants oligarchiques. Difficile de lui donner tort. L'un des grands travers de notre système politique, je l'ai dit dans mon article sur la non-démocratie, c'est que le pouvoir politique est aux mains du pouvoir financier banquier.
Trump à la Maison-Blanche, ça veut dire un acteur économique qui prend le pouvoir politique, sauf que cet entrepreneur-là, il encourage le vrai travail, l'économie directe, il condamne Wall Street, la Bourse, les banques d'affaires et tous ces gens qui manipulent l'argent du monde on ne sait comment pour pouvoir le reproduire mais qui souvent le perdent en masse. Cet entrepreneur-là, il veut ramener le pouvoir économique américain sur le sol américain et arrêter d'envoyer des soldats américains partout dans le monde. Je vois pas le problème.

Je vous ai trouvé une version avec sous-titres anglais. Histoire que vous voyiez Michael Moore expliquer pourquoi Trump à la présidence serait le plus grand Allez vous faire foutre balancé dans le système oligarchique politique américain.

Alors effectivement, Donald Trump a beaucoup de gros défauts. Les médias l'ont immédiatement présenté comme un illuminé narcissique – avant de le détester parce qu'il dit des vérités que le monde politique n'est pas habitué à entendre. Et effectivement, il est soupçonné de harcèlement sexuel, ce que je ne nie pas.
Le truc c'est qu'on vit dans une société hypersexualisée. On parle du sexe dans les médias, on met le sexe dans la société au point de devoir se battre pour que les minorités sexuelles aient les mêmes droits que tout le monde, on considère les gens sur leur orientation sexuelle, ce qui devait à la base être du ressort de l'intime se retrouve jeté en place publique à cause de cette libération sexuelle de merde des années 60.

Et parce que c'est un domaine intime qui nous touche de près, dans notre corps, les gens sont persuadés que les crimes sexuels c'est le pire qui puisse arriver. Harcèlement et viol, il n'y a rien de pire.
Les gens qui pensent ça 1. sont des imbéciles et 2. ont totalement oublié le caractère unique et incroyable de la Vie au sens biologique, intellectuel, culturel et philosophique. La vie c'est quelque chose de tellement rare qu'on n'a toujours pas trouvé d'autre planète dans l'univers où ça existe.
Tu 'es fait harceler ou violer ? Je suis sincèrement désolé pour tes souffrances. Tu peux toujours essayer de te reconstruire et de mener une vie satisfaisante et digne, le confort de ton mode de vie n'a en rien changé à cause du crime que tu as subi.

"J'ai été harcelée et violée, je pourrai jamais m'en remettre."
Ouais. Et eux, ils s'en remettront tu crois ? -_-
Alep était un joyau de la culture moyen-orientale, ses vestiges antiques étaient un mélange unique de culture romaine, grecque et orientale. Alep est une ruine.

En revanche, si une puissance étrangère que tu ne connais pas, à l'autre bout du monde, envoie son armée et ses avions pour bombarder ton pays, le transformant en champ de ruines, le livrant en pâture à des abrutis radicaux qui pratiquent l'esclavage, le massacre et la capture d'otages, si tu étais obligé de fuir ton pays en abandonnant le confort de ta vie intellectuelle et professionnelle, pour finalement être considéré comme un déchet de l'humanité dans chaque pays où tu pourrais trouver refuge, comment tu fais, après tout ça, pour retrouver la dignité, le confort, la satisfaction ?
Les violences sexuelles sont loin d'être le pire crime de l'humanité.
Le pire crime de l'humanité c'est la guerre qui laisse les gens dans le dénuement moral et physique, les obligeant à fuir leur propre vie, les réduisant à des données statistiques pour les organismes humanitaires. Les Syriens sont bien plus à plaindre que toute victime sexuelle occidentale, même célèbre, même harcelée par un criminel célèbre.
De nombreuses voix s'expriment de plus en plus sur la prédation et les violences sexuelles à Hollywood, sur les aspects les plus sordides et les plus condamnables du star-system américain, et c'est bien.
Mais ce n'est rien du tout à côté de ce qui se déroule au quotidien au Moyen-Orient. Raison pour laquelle Hillary Clinton est une menace à la paix mondiale et à la notion même d'humanité à un degré infiniment supérieur à celui de Donald Trump.

J'ai trouvé ça sur un site apparemment patriotique américain. Des rednecks avec des flingues. Trump a aussi le soutien de crétins arriérés typiques des clichés qui défendent leur droit à porter des armes. Mais bon, ces gens-là sortent pas du pays et ne tirent que sur d'autres Américains.

Cela dit, l'un ou l'autre des dénouements à l'élection, qui a lieu je crois le 8 novembre, donc dans quelques jours, me conviendrait.
Je veux que Trump soit président pour que l'Amérique cesse de se pavaner comme le gendarme du monde, et parce que le gouvernement américain pourrait contrôler les pires dérives de Trump, ne le laissant faire que ce qui est réalisable – réduire l'arrogance des super-riches, des banques, mener une politique protectionniste et isolationniste bref, Make America great again.
Mais je serais pas déçu si Clinton était élue présidente parce que c'est une sombre conne, une tarée qui fonctionne à l'arrogance et à la suprématie américaine. Sa présence à la Maison-Blanche augmenterait sensiblement les probabilités de guerre dans un avenir proche. Ce qui me convient parfaitement.

Pour être sincère, j'en ai marre, de ce monde, de cette société, de ces systèmes. J'en ai marre que nos gouvernements fassent de la merde et se répètent en boucle. Les présidents français ont tous été plus ou moins les mêmes depuis la Seconde Guerre Mondiale. J'en ai marre que ça fait 70 ans qu'on nous répète que le capitalisme est la seule voie possible, qu'elle fonctionne et qu'on devrait bien se garder d'en trouver une autre, alors que l'anarchisme et le communisme sont des possibilités tout à fait intéressantes.
Si vous pensez que l'anarchie c'est le chaos, vous ne comprenez rien à ce concept et il faut vous renseigner. L'anarchie c'est l'absence d'autorité centrale. An-archos. Pas-dechef.


J'en ai marre que le monde soit aussi stable pour l'humanité. Malgré les guerres, qui sont devenues, la science politique, la science militaire et l'histoire militaire le montrent bien, de plus en plus ponctuelles dans le temps et l'espace, l'humanité prospère. Et tant qu'elle prospère, le reste du monde souffre. Les animaux, l'environnement, tout en prend plein la gueule pendant que nous vivons à la capitaliste consumériste.
Concrètement, je veux quelque chose. Un événement, un bouleversement, n'importe quoi. Ça fait des années que je me dis que je serais comme un poisson dans l'eau dans une apocalypse qui réduirait la vie aux nécessités immédiates, qui réduirait les égalités entre les humains aux capacités de chacun, parce que je sais, pour avoir travaillé dans divers domaines, que mes capacités sont loin d'être nulles.

Une guerre ou une révolution, un truc qui foutrait en l'air notre système et supprimerait ce concept où l'égalité est conditionnée par la richesse et la naissance, ce serait génial. C'est pour ça que si Clinton devait provoquer un bouleversement mondial ou une guerre, je serais bien content. Même si ça devait se passer sur le territoire de mon pays.
Je n'ai pas grand-chose dans la vie et de toute façon je ne suis pas matérialiste, je considère que ma richesse est avant tout intellectuelle et culturelle. Je n'aurais rien à perdre dans une révolution, et je serais ravi de voir ceux qui ont tout perdre tout ce qu'ils ont.

Du coup, Trump, Clinton, et même Le Pen c'est du pareil au même. Tant qu'à la fin le monde explose.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire