Barre-menu

14.1.17

C'est bon, j'ai trouvé le problème : faut que j'arrête de parler aux gens.

Ça pourrait être mon traditionnel article de début d'année avec le bilan de la précédente, les résolutions et autres conneries, mais voilà, d'une part j'aurais 14 jours de retard, d'autre part j'ai déjà publié des articles en janvier, ce qui laisse à penser que j'en ai rien à cirer, du changement d'année. Vous savez, le truc que j'ai arrêté de fêter autour de 2007.
J'en ai rien à cirer, du changement d'année. Ou de Noël. Ou de la Fête des Rois. Ou de toute autre connerie liturgique du calendrier chrétien, ou de n'importe quel autre.


Assez récemment, j'me suis engueulé avec des amis, sur Twitter, à propos de l'abstentionnisme, dans le cadre des élections à venir, la présidentielle en avril dont tout le monde se fout (vu le nombre de taré-e-s qui visent l'abstention) et les législatives en juin dont à peu près personne n'a remarqué l'existence.
C'est pas comme si le nouveau gouvernement pouvait vouloir élire un Parlement de son bord hein. Enfin moi j'dis ça, c'est juste le FN qui a gagné les dernières européennes par 40% d'abstention. Si vous voulez un Parlement FN, dites-le de suite, qu'on évite de se prendre la tête avec quelque chose d'aussi vulgaire qu'une élection démocratique. D'ailleurs, si vous en avez marre de voter, dites-le aussi, qu'on puisse supprimer cet archaïsme digne du Moyen-Âge, le suffrage universel.
Bandes d'abrutis dégénérés inconscients et stupides.

Encore plus récemment, j'ai vu des connaissances à moi, sur le mur d'un ami sur FB, partir dans un délire complètement torché à base de « les Schokobons sont un cheval de Troie libéral pour semer la discorde entre leurs partisans et les opposants au sein des mouvements marxistes. »
Ouais, à la fac j'ai rencontré des tarés de classe internationale, vous pouvez pas test les tanches qu'on élève à Lille3, y'a de l'expérience en la matière.
Bref, à un moment, comme ça, j'ai signalé que les Schokobons étaient fédérateurs d'un point de vue commun, en ceci que le chocolat Kinder contient presque systématiquement de l'huile de palme.
Bah putain j'aurais pu pisser dans un violon ça aurait fait le même effet. Tiens c'est la première fois que j'utilise cette expression, elle est pas mal en fait.
Pas une seule réaction à mes propos, ces chantres de l'indigence intellectuelle ont continué leur pseudo-débat de merde comme si j'étais même pas intervenu.

Ça va paraître niais et stupide, mais ce machin-là, on n'en a qu'une. On n'a pas encore trouvé d'autre planète dans l'univers sur laquelle existe la vie dans une atmosphère basée sur l'oxygène. On est peut-être seuls dans l'univers. On n'a qu'une seule planète, il faut pas faire de la merde avec, elle est pas remplaçable.

Et c'est là que je constate le problème de ces dix dernières années. Avant d'arriver à Lille, je connaissais pas grand-monde, du coup dans mon cercle social tout le monde était écouté. Je suis venu pour la fac, j'ai rencontré cet endroit ô combien démocratique, paradisiaque et idéal pour les échanges d'idées (non), l'université. Cet endroit où 150 personnes veulent parler et où au final tout le monde écoute le trou du cul politisé qui coupe la parole à tout le monde.
J'arrivais pas à mettre le doigt dessus depuis des années et c'est évident maintenant que j'y pense. On ne m'écoute pas. L'attitude de respect la plus élémentaire qu'on essaie d'imposer à toutes les femmes du monde, à savoir obliger les hommes à fermer leur gueule quand une femme parle pour qu'elle puisse s'exprimer et être écoutée, bah ça me concerne pas.
Ça fait des années que dans mon cercle social, je suis pas écouté quand je parle et j'ai régulièrement la sensation de parler dans le vide ou pour moi-même. Quand on se réunissait pour le JDR, avant et après le jeu (ou pendant quand on était plusieurs à faire du RP en même temps), j'avais de la chance si j'étais écouté par Armance et Marine-Blondinette, les deux personnes du groupe dont j'étais le plus proche.

Pour un mec qui passe sa vie à se cultiver et à rechercher une forme de sagesse par l'érudition, j'vous raconte pas à quel point c'est frustrant de pas voir son opinion prise en compte et de voir ses propos s'envoler comme poussière au vent (celle-là aussi est sympa. Faut que j'utilise davantage d'expressions imagées).

Et basiquement, bah je réalise que je peux résumer l'humanité en général et mon entourage en particulier par cette seule sentence.
Vous en avez rien à foutre.
J'ai des amis et des connaissances à qui je pourrais dire qu'il y a dans tel ou tel produit consommé très régulièrement de l'huile de palme, la personne va faire « ah merde... je savais pas o_O », parce que ces gens-là connaissent le problème et ses implications. Ces personnes-là savent que pour produire de l'huile de palme il faut raser la jungle, exterminer oiseaux, insectes, reptiles et mammifères dont les grands singes équatoriaux, comme les orangs-outans, ne sont que les plus emblématiques, et que du coup l'huile de palme est une aberration écologique.

Y'a quelques années, un peu après avoir vu le documentaire The cove : la baie de la honte – que je vous recommande toujours – je sais plus comment mais chez des amis on en était arrivés à parler consommation de poisson, du coup j'ai signalé en passant que le mercure, quand même, c'était pas tip-top et que y'avait des situations plus agréables qu'un empoisonnement massif comme c'est arrivé dans les années 60 à Minamata, Japon.

Si tu crois que je suis désolé de t'imposer cette vision, tu-te-fous. TOTALEMENT. LE DOIGT. DANS L’ŒIL. Les trigger warnings c'est pour les lopettes. On ne comprend vraiment les fléaux que quand on y est confronté. 
APPRENDS CE QUI SE PASSE QUAND ON BOUFFE OCÉANIQUE AVEC DU MERCURE DANS L'ASSIETTE.

Et généralement, je pense que je peux résumer la situation à ça. Quand il y a une remarque écologiste pleine de vérité mais traitée par l'ignorance et le mépris, c'est moi qui la fais. Le cliché de la personne éco-responsable qui moralise et donne l'impression de faire chier tout le monde, c'est moi. C'est moi qui fais les remarques dont personne n'a rien à foutre.
C'est quand même dommage hein, c'est pas comme si j'avais passé les 15 dernières années à avoir la vocation de l'enseignement et à rêver de transmettre ce que je sais en formant les générations futures. Coucou, alors moi c'est Cassandre, je suis cynique et blasée, je dis la vérité qui dérange, mais comme personne ne m'apprécie ni m'apprécie mes propos, on ne les écoute tout simplement pas.

C'est comme ça partout dans le monde de la pensée globale. Ouais, moi je dis pas écologie, je dis pensée globale. Penser le monde dans sa globalité, l'environnement planétaire, la place de l'homme à l'égal des autres espèces animales et végétales, tout ça.
Bref, dans cet univers-là, les alarmistes ne sont jamais écoutés. Je refuse de me filer le rôle d'un messie, j'ai pas cette ambition ni cette mégalomanie. Mais même convaincre mon entourage de s'améliorer, j'y arrive pas, parce que mon entourage n'en a rien à foutre. Je suis misanthrope non pas parce que l'humanité n'est qu'un vaste ramassis de tarés égoïstes, inconscients et destructeurs, non, ça c'est pas nouveau, ça changera pas et j'ai aucune influence dessus.

Je suis misanthrope parce que je croyais naïvement que mon entourage n'était pas représentatif de l'humanité, qu'il valait mieux que ça, que j'étais entouré de personnes aux convictions justes, fortes et affirmées. Et parce que je réalise que c'est faux et que j'avais tort. Vous êtes pas mieux que le reste de l'humanité.
Vos convictions sont aussi fortes que les articulations d'un Japonais dont la mère aurait été empoisonnée au mercure pendant sa grossesse. Bande de larves.

Infoutus d'aller voter pour changer le système, au risque de laisser les trous du cul fascistes prendre le pouvoir.
Infoutu de jouer à trois malheureux jeux que je lui ai offert parce qu'il préfère se passionner pour des putains de jeux japonais par centaines de milliers.
Infoutus d'arrêter de consommer du poisson et de l'huile de palme, de prendre le temps d'écouter Mélenchon, Paul Watson et Sea Sheperd au lieu de vous cramponner à des à-priori infondés, ignorants et stupides.

Vous en avez absolument et totalement rien à foutre.
C'est ça le problème, faut que j'arrête de parler aux gens, c'est tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire