Barre-menu

7.9.17

Le futur antérieur de Disney et des vaches à lait.

Un article que je voulais faire depuis un bail, encore un de ces moments où j'exprime des opinions et des postures culturelles plus que je ne me penche sur une œuvre donnée. Et encore une fois, le temps m'a donné du grain à moudre.

Alors, autant le dire, j'ai pas vu Maléfique, Cendrillon ou La belle et la Bête en prises de vues réelles, ni le Livre de la Jungle de 2016.
Je trouve que le premier n'a aucune raison d'être : Maléfique est un personnage unidimensionnel dans un film qui date d'une époque - La belle au bois dormant est sorti en 1959 - où Disney puisait encore abondamment dans les folklores et contes traditionnels, dans lesquels les personnages sont unidimensionnels. Aurore est une victime, Philippe est un prince sauveur, Maléfique est une méchante sorcière. POINT. Y'a pas à lui inventer une jeunesse traumatique ou un passé tourmenté, elle est méchante, ET C'EST TOUT.
Cendrillon, j'aime déjà pas celui en animation et je l'ai vu peut-être une fois quand j'étais gosse, La Belle et la Bête j'ai lu un peu partout qu'il était strictement identique, mis à part les graphismes, au Disney de 1989.
Quant à Tarzan, il fait partie de ces nombreuses histoires, parmi lesquels Robin des Bois ou Peter Pan, dont j'estime qu'il n'y a plus rien à dire. Ces histoires n'existent pas et ne peuvent pas exister en dix mille version différentes : pour moi le seul Peter Pan qui vaille le coup est le 2003, et le seul Robin des Bois dont je me satisfasse est le 1991 de Kevin Reynolds avec Kevin Costner, Morgan Freeman et Alan Rickman.

Alors ok c'est vieux et ça fleure bon les années 90, mais est-ce que je vous fais chier avec ma nostalgie moi ?!?
Est-ce que ma nostalgie vous emmerde avec dix films par an ? NON BORDEL DE MERDE.

Bref, tout ça pour dire que j'apprécie très modérément la tendance de Disney de ces dernières années à se repomper lui-même. Il y a, c'est observable partout et par plein de gens, notamment des professionnels et des vidéastes, une énorme vague de sentiment nostalgique qui engloutit le cinéma depuis plusieurs années. On est en plein dans la période des remakes, des reboots, adaptations sous un autre format, des suites même, et ça peut donner des trucs très biens - Jurassic World, les nouveaux Star Trek, La planète des singes : Les Origines - mais le plus souvent c'est au mieux inutile, au pire merdique.


Alors voilà, j'ai décidé d'émettre un petit avis sur la question à la lumière d'une image que j'ai vue passer il y a quelques mois sur Twitter. Je suis désolé pour la qualité de celle-ci, j'ai essayé de retrouver l'originale, en vain, et je n'ai retrouvé que cette version.


Voilà, alors ça, c'est le futur de Disney, qui possède depuis quelques années Marvel et LucasFilms. Comme on le voit donc, il y a de belles sources de réjouissances (Thor Ragnarök, Black Panther, un film sur Han Solo, Ant-Man et la Guêpe, Avengers Infinity War, enfin les SW et MCU quoi).
Et puis il y a le reste. Les réalisations Disney. Ce que Mickey ne sous-traite pas auprès des studios absorbés.
Je vais faire simple : il n'y a là que deux films qui m'intéressent. Wreck-it Ralph 2 (intitulé Ralph détruit Internet, pourquoi pas), parce que c'est la suite de mon Disney préféré, et Casse-Noisette et les Quatre Royaumes, parce que c'est ce que Disney réussit d'ordinaire plutôt bien, une adaptation d'un conte préexistant (et puis y'a Morgan Freeman et Helen Mirren au casting, pardon mais voilà quoi).

Andy a dit adieu à ses jouets. Je vois pas comment ça pourrait être plus clair : PAS. DE. SUITE. BORDEL.

Dans le reste, il y a des films qui n'ont pas besoin de suite et dont la narration est fermée - le film a connu un dénouement satisfaisant. Toy Story et Les Indestructibles, déjà. J'adore ces deux univers, sincèrement, mais Toy Story 3 était une magnifique conclusion et s'acharner dessus, c'est juste de la nécrophilie. On a passé le stade de la nostalgie, Andy a donné ses jouets, abuser des morts ça se fait pas, c'est comme si Peter Jackson prévoyait un film qui suivrait Le retour du roi.
Les Indestructibles c'est pareil, il se termine sur un cliffangher avec le Démolisseur mais en vrai c'est un ressort comique, les Parr ont réglé leurs problèmes de famille, y'a pas besoin de dire autre chose à moins de sortir stupidement de nouveaux problèmes absurdes.

Frozen 2, si j'étais vraiment sincère, je serais grossier OVER 9000. Le premier est hautement surestimé, il m'a pété les noix pendant des siècles avant même que je le voie, l'histoire est à chier, les personnages sont cons, et je me suis juste dit "tout ça pour ça ?" alors que la moitié des Disney précédents avec des personnages féminins sont plus intéressants. MOANA ET ZOOTOPIA ENFONCENT LARGEMENT FROZEN PUTAIN.
Du coup j'ai vraiment pas envie de revivre un matraquage médiatique aussi insistant pour un film qui, encore une fois, n'appelle pas de suite. Franz est chassé, Elsa est reine, Anna est tranquille avec son blondinet là, c'est bon, on zappe.

D'ailleurs, parler de personnages féminins forts me fait aborder Mulan.
DANS QUEL UNIVERS CE DISNEY QUASI-PARFAIT A-T-IL BESOIN D'UNE VERSION EN PRISES DE VUES RÉELLES BORDEL DE MERDE ?!? Faut arrêter de faire vibrer la corde sensible de la nostalgie, vous voulez un bon Mulan, y'en a déjà un, il est sorti en 1998 et y'a rien à ajouter !
A la limite si vous voulez une version réaliste y'a le Mulan chinois de 2009 où Mulan passe vraiment des années dans l'armée et voit ses copains mourir au combat comme dans l'histoire originelle, mais Disney, là, nous pond juste une production destinée à traire ses vaches à lait de spectateurs.

OHÉ LES GENS DE CHEZ DISNEY, UN FILM MULAN Y'EN A DÉJÀ UN ET IL EST TROP BIEN, PUTAINS D'ENCULÉS ! ÇA VOUS DIT PAS D'ALLER VOUS FAIRE CHEVAUCHER AU LIEU DE SORTIR À LA CHAÎNE DES FILMS INUTILES, LES SUCEURS DE PINES GAVÉS AUX DOLLARS ?!? 
(j'avais dit que je pouvais être grossier quand j'étais énervé)

Le Roi Lion c'est même pas exactement pareil : c'est pire. Ce sera un film d'animation.
Vous avez bien lu.
Le Roi Lion version 2019 sera un film d'animation adapté du film d'animation du même nom, par le même studio, sorti en 1994. C'est le même délire que les Footloose : c'est EXACTEMENT la même chose avec un casting différent. Un nouveau doublage, un nouveau réalisateur - Jon Favreau, qui visiblement ne sait plus rien foutre pour Marvel - mais sinon c'est le même film et la même histoire. Pourquoi, vous demandez-vous peut-être ?
POUR LE FRIC ET POUR LA NOSTALGIE, BITCH !!!

Ah, et je vous ai gardé le meilleur pour la fin, je vais pas m'arrêter sur le Disneytoon qui n'a même pas encore de nom parce qu'on sait évidemment pas de quoi ça s'agit, mais l'autre promet déjà d'être une perle.
Dumbo, l'un des films les plus racistes de l'histoire de Disney (avec Mélodie du sud, évidemment), qui se paie un remake. Et ATTATION, pas n'importe quel remake ! La réalisation a été confiée à Tim Burton - des fois que la merde critique d'Alice au pays des merveilles ait pas fait assez de dégâts - or il se trouve que ce réalisateur, comme Steven Spielberg, a arrêté de faire des bons films y'a genre 10 ans (enfin Spielberg c'est 15).
Je suis pas d'accord avec Durendal sur plein de trucs mais si y'a un point que j'approuve chez lui, c'est son analyse de la "recette Tim Burton" appliquée à chaque film ou presque, avec à chaque fois (entre autres) un artiste maudit/tourmenté par une société et des conventions écrasantes. Enfin là il s'est séparé d'Helena Bonham Carter et de Johnny Depp alors il va peut-être réussir à faire autre chose. Cela dit, on annonce déjà Colin Farrell, Eva Green, Michael Keaton et Dany DeVito dans les rôles principaux. En plus Michael Keaton joue "un businessman cynique intéressé par l'argent et Dumbo." Ptain il va faire exactement pareil que dans RoboCop -_-
Bref, Burton va sûrement refaire du Burton. A un moment si tu te renouvelles pas un peu...

Après Alice, franchement, à quel moment filer Dumbo à Tim Burton ça peut être une bonne idée ?!?


'fin voilà, moi ça me gonfle ces conneries, j'ai du mal à croire que le studio qui a fait des merveilles avec Moana, Wreck-it Ralph, Zootopia et de nombreux autres films des années 90 à 2010, un studio qui domine clairement l'animation occidentale, puisse être le même qui se recycle sans cesse en transformant le public en pompe à fric.
Alors sur les Marvel et les Star Wars je dis pas, parce que si l'objectif est le même, faire du fric, au moins on peut considérer qu'il y a renouvellement des histoires et des personnages. Rien que Rogue One, le premier Star Wars intégralement filmé comme un film de guerre, c'était génial. 'pis de toute façon Disney se contente de signer les chèques et de laisser la marge de manœuvre aux studios, sinon on aurait pas des indépendants comme Joss Whedon ou James Gunn à la réalisation.

Mais ptain, l'ouragan de nostalgie et de repompage sans aucun effort artistique, à un moment ça va commencer à faire chier, mais grave.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire