Barre-menu

17.9.17

MISE À JOUR : De bons outils pour un bon forgeron.

Je publie une nouvelle version de cet article - la précédente a d'ores et déjà disparu - afin de mettre en valeur, de manière actualisée, les ustensiles que j'adore et qui me servent le plus en cuisine.
A nouveau, vous pouvez vous en inspirer si vous le souhaitez et c'est même recommandé pour tout ce qui est en acier, parce que c'est plus durable et plus sain que, par exemple, les poêles et casseroles en téflon (le téflon étant cancérigène, gare aux débris qui se détachent à l'usure).

Pour chaque pièce d'équipement de mon inventaire, j'essaierai de préciser, en fonction de mes souvenirs, à quel endroit je l'ai looté, mais aussi quelques unes de ses spécificités, ça peut être utile. Et j'ajoute enfin que je ne vais mentionner ici que des articles significatifs de mon stuff. Quel couteau-économe j'utilise ou à quoi ressemblent les cuillères à soupe avec lesquelles je mesure le sucre dans la recette de pancakes, on s'en tape un peu.


Les planches à découper.
J'en ai deux mais c'est essentiellement la grande qui me sert : pour couper les légumes, c'est l'idéal. Elles sont solides et, proportionnellement à leurs dimensions, relativement épaisses. La grande est un peu fendue à cause de l'humidité et d e la colle qui s'est un peu barrée avec le temps. Mais elle reste parfaitement fonctionnelle, bien sûr pour découper des trucs ou pour cuisiner directement dessus.

J'ignore où j'ai trouvé la petite, mais la grande vient d'un magasin type hard-discount de l'agglomération dunkerquoise (encore qu'on peut trouver ce genre-là partout j'imagine) qui s'appelle Eden Price. Pour ce qui est des dimensions, la grande fait 35x25x1,5 (l'unité est le centimètre, on est pas chez les sauvages) et la petite 24x13,5x1,5 dans sa partie utile (donc moins la poignée).


Les saladiers en inox.
TRÈS pratique ! Je précise qu'inox, c'est le diminutif d'acier inoxydable. Partout où tu vois écrit inox, en fait c'est de l'acier qui rouille pas (avec du chrome, en gros). Donc l'un des meilleurs métaux pour l'équipement d'usage quotidien.
Solides, résistants à la chaleur et aux griffures des méchants couverts, ces saladiers possèdent une bonne contenance et se rangent facilement. Malgré les apparences, je les ai pas trouvés ensemble : le grand doit venir de chez Carrefour, je pense, et j'ai looté les deux petits ensemble au Marché de Wazemmes pour 2,5€ chacun.
Clairement mes récipients préférés pour faire la cuisine, notamment les pâtes en pâtisserie (pancakes, crêpes, cookies, sablé du crumble...) et les sauces, les œufs battus (en neige ou en omelette) ou les salades, entre autres usages.
Dimensions des bestioles ? Environ 7,5 cm de haut et 15 de diamètre pour les petits, 11 de profondeur et 21 de diamètre pour le grand.


Le saladier en pyrex.
Très utile également, je m'en sers pour les salades et les pâtes quand le grand en inox est occupé. Comme on le voit sur la photo, il est très épais (forcément), et du coup solide. Il vient de Carrefour également – dès que j'ai emménagé à Lille, ma priorité a été d'équiper ma cuisine de l'indispensable. Pas grand-chose à en dire de plus, il résiste bien aux griffes et ne comporte que des traces très superficielles malgré les années. Et comme c'est du verre, si vous êtes un peu maniaque comme moi, vous allez l'essuyer parce que ce matériau déteste les traces de gouttes.
Vu qu'il est un poil plus étroit que le grand en inox (au niveau de la courbure), c'est dans ce dernier que je le range habituellement. Johnny Pyrex mesure 21 cm de diamètre et 13 de haut.


La crêpière.
Pratiquement le cœur de la cuisine sucrée. Elle vient de Carrefour également et a rejoint mon inventaire en même temps que les grands saladiers, ma petite casserole et mes ciseaux. C'est grâce à elle que je fais toutes ces crêpes et ces pancakes qui ravissent les estomacs de mes amis. Bon, elle a pas mal de vécu, mais j'en prends super soin et elle n'a presque pas de rayures, et que du très superficiel, comme Johnny Pyrex, ce que ne faisaient pas mes anciens colocataires.

Elle a plus jamais été la même depuis, y'a une trace de déchet brûlé collante sur le sommet du bord intérieur que j'arrive pas à ravoir (à moins de gratter avec un truc très dur au risque de flinguer le matériau, dans le doute, je nettoie bien et je me sers pas de cette partie-là). Bandes de gros dégueulasses allergiques à l'hygiène.
Enfin bref, ma crêpière fera clairement partie de l'héritage ancestral de la famille, si je l'ai pas remplacée par une autre d'ici-là, tellement elle est incontournable pour moi. Avec ses 25 centimètres de diamètre, faut avouer qu'elle a du potentiel.
Ah, et je précise que toutes les traces qu'on voit dedans sur la photo, c'est de l'eau séchée parce que l'autre jour j'ai eu la flemme de l'essuyer, sinon elle est impec ;)


La casserole en acier.
J'ai longtemps pensé qu'en cas d'apocalypse zombie, c'est le premier machin que j'emporterais, le second étant du produit de vaisselle pour éviter de cuisiner dans une casserole qui a fracassé des crânes. Non parce que même si elle est pas bien grande, avec ses 15 centimètres de diamètre et 7 de haut, elle est très solide et robuste. Elle résiste aux griffes, aux chocs (je pense que j'ai déjà dû la faire tomber à l'occasion), elle chauffe bien mieux et plus vite qu'une casserole en téflon, justement grâce à son matériau, et même si je fais brûler des trucs dedans, je peux gratter à fond, elle sentira rien.

Bref, la casserole en acier, la meilleure amie des sauces, des soupes, du bouillon et du beurre fondu dans une recette sur deux (lemon curd, pancakes, cookies...). Oh, et elle vient de Carrefour, aussi. Pour une petite comme ça, en acier, comptez 12/15 euros.


Les ciseaux en acier.
Pendant des années, j'étais satisfait de ces ciseaux, que j'ai achetés à Carrefour, en me disant que j'avais eu raison de prendre un modèle assez grand et pas trop cher. Et récemment, j'ai eu un genre de révélation, en achetant la pièce de mon équipement dont je vais parler juste après. Ils sont en acier inoxydable. Bah oui c'est évident, c'est même écrit sur la lame, stainless steel.

Ça veut dire qu'en plus d'être immunisés à la rouille, ils sont super solides, faciles à nettoyer (je les utilise pour tout d'ailleurs et pas que pour la cuisine), et ils coupent à peu près tout ce que je leur mets sous les lames
Du coup, c'est l'évidence même, si vous avez besoin de ciseaux pour la cuisine, je vous recommande un modèle dans ce genre-là, 21 centimètres d'efficacité métallurgique, dont 12 de lame en acier impeccable !


Le couteau à légumes.
En cas d'apocalypse zombie, c'est le premier truc que j'emporte. Oui c'est lui qui a remplacé la casserole en acier.
Seulement 5€ chez Hema pour se procurer cette horreur, je veux dire ce sabre en acier, avec son fourreau en plastique, c'est pas cher du tout. Il est immense (32 centimètres dont 20 et demi pour la lame), il est solide, il ne rouille pas, il se marie très bien avec la grande planche à découper et si, comme on le voit sur la photo, le fil – c'est-à-dire la partie affûtée de la lame – est très étroit, il tranche terriblement.
Clairement, c'est le seul truc que j'envisage pour couper des fruits et des légumes, choses que je cuisine énormément. Et ça évite d'acheter toute une coutellerie avec des formats improbables, je suis de l'école de cuisine qui dit qu'un petit et un grand sont suffisants.


Le mixeur.
Pareil, environ une dizaine d'euros chez Hema. Le meilleur ami du blender dont j'ai parlé là et avec lequel il se partage la tâche de liquéfier des trucs. J'utilise l'un et l'autre pour faire des jus ou des soupes au légumes, en fonction des circonstances, des besoins ou de la flemme.

Ce mixeur a un câble un peu court mais pour le reste il fait très bien son travail, je suis tout à fait satisfait de cet achat, même s'il ne reste, basiquement, qu'en saison froide ^^


La balance électronique.
Qui comme son nom l'indique, est électronique. Parce que clairement, quand on a des trucs à peser en cuisine, c'est-à-dire presque tout le temps, c'est bien mieux et plus précis que les manuelles.
Contrairement à un modèle entièrement tactile pas forcément très fiable, elle est munie de deux boutons, un pour l'allumer, un pour la réinitialiser ou changer d'unité.
Il faut savoir qu'avant-celle-là, j'avais une balance électronique Hema entièrement tactile : je déconseille vivement les produits électriques ou électroniques Hema, qui sont pas chers, mais qui du coup ne sont pas fiables : ma balance m'a lâché, ma bouilloire a fait sauter les plombs et seul mon grille-pain est encore fonctionnel. Chez Hema, achetez tout sauf de l'électrique.

Bref, il semble que Terraillon fasse du bon matériel de cuisine, et je dois dire que j'ai jamais eu à me plaindre de cette balance. Elle est légère, maniable (une poignée à l'arrière) et se nettoie facilement. Impec' : comptez 20€ en hypermarché pour ce modèle. Très vite rentabilisé.


La poêle en acier.
Achetée à l'origine pour suppléer ma petite poêle en téflon, elle l'a carrément remplacée : même pour une personne seule, une grande poêle est indispensable. Je refusais absolument du téflon à la fois par souci de santé et de  durabilité : l'acier était donc la seule option et je suis allé chez Ikéa acheter cette poêle. Dimensions du monstre : 24 cm de diamètre et 5 cm de profondeur - comptez un centimètre de plus pour l'épaisseur du fond. La poignée fait 17 cm dont une partie (en dessous) revêtue de caoutchouc pour ne pas se brûler les papattes.

Cela dit, elle a un fond épais (autrement dit il ne sera jamais bombé par l'usure ou la chaleur) et elle est ultra-solide. Il m'est déjà arrivé de trop griller des choses dedans (de la mozzarella) et de devoir gratter ensuite, elle est encore superbe. Elle est un peu lourde, rapport au matériau et au format, mais  c'est là son seul défaut. Mieux : j'ai pu l'acheter avec un couvercle en acier et verre muni d'une poignée en métal (du genre qui se dévissera jamais, vu qu'elle n'est pas fixée par une vis), parfait pour cuire à feu doux !


La casserole en acier.
Clairement mon meilleur achat de ces derniers mois, à égalité avec la poêle juste au-dessus. Censée remplacer une casserole de même dimensions, mais en téflon, et qui commencée à être usée, notamment à l'intérieur (ce qui est dangereux) et dont le fond était un peu déformé (ce qui n'est pas pratique), elle est devenue irremplaçable.
De fait, vu qu'elle est intégralement en acier, elle est invincible. Les parois sont hautes et le fond est une plaque circulaire d'acier compact d'1.5 cm d'épaisseur. Elle ne sera jamais déformée ni par l'usure, ni par la chaleur. L'intérieur ne sera jamais rayé ni ébréché. Vous achetez un machin comme ça, vous pouvez être sûr-e qu'il vous survivra.

Vu que je cuisine énormément de légumes et de féculents, cette casserole est devenue la base : pommes de terre, riz, pâtes, légumes en bouillon, soupes, la totale.
Cette merveille dont je me passerais pour rien au monde mesure 11 cm de haut - ça paraît peu je sais - pour 21 cm de diamètre - ce qui compense largement la hauteur - et munie d'une poignée de 16 centimètres de long.
Son seul défaut : elle est lourde, surtout quand elle est pleine. Mais sinon, c'est un bijou qu'on doit retrouver dans toutes les cuisines. Une quinzaine d'euros à Hema.


Pour le reste, j'ai aussi trois plats à four : deux carrés, un large et bas pour les salés (gratins principalement), un haut et étroit à poignées acheté à Auchan dans lequel je fais mes crumbles, et une terrine ronde que je réserverai aux welsh et aux gâteaux.


Niveau ustensiles légers, je continue à privilégier l'acier (ou le bois) au plastique. Je compte remplacer ma spatule à crêpes, mais la louche et le fouet que j'utilise aussi bien pour le sucré que le salé sont en acier inoxydable. Les autres spatules, trouvées à la Braderie de Lille, sont en bois assez solide, rien à dire.
Évitez vraiment le plastique, personne n'a envie de voir ses instruments s'effriter et larguer des miettes dans la nourriture ni de remplacer ses ustensiles tous les six mois.

Du coup, et vous, c'est quoi votre stuff quand vous remplissez des quêtes culinaires dans votre donj.. cuisine ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire