Barre-menu

28.7.17

Des sommaires tous propres.

Je sais que je poste pas des masses en ce moment, et c'est pas bien parce qu'en vrai j'ai une liste d'articles prévus longue comme le bras, mais je vais me sortir les doigts et reprendre tout ça. Donc ça là, c'est un article pour vous mettre au jus et annoncer les derniers retouchages du blog.

25.7.17

Harry Potter et l'aberration sans nom.


Harry Potter et l'Enfant Maudit.

Auteur : Jack Thorne - sur une idée originale de J.K. Rowling.
Origine : Angleterre.
Nombre de livres : 1.
Date de publication : 2016.
Genre : théâtre.

Grande-Bretagne, dans un avenir proche. Albus Severus Potter, fils cadet du Survivant, supporte très mal le poids de la figure paternelle. Pour beaucoup, il est indigne du nom des Potter : le Choixpeau magique l'a envoyé dans la Maison de Serpentard, il n'aime pas le Quidditch et se révèle très vite un élève médiocre.
Pire, son meilleur ami s'appelle Scorpius Malefoy, fils unique de Drago Malefoy, un Mangemort repenti.

Au détour d'une conversation, Albus apprend la peine d'Amos Diggory, vieux sorcier dont le fils est mort assassiné par Lord Voldemort une vingtaine d'années plus tôt. Or, le Ministère de la Magie, dirigé par Hermione Granger, a récemment saisi chez un ancien Mangemort un Retourneur de Temps.


Bon alors j'te préviens tout de suite, Internet, ça va spoiler dans tous les sens. Pour parler de ce livre comme je le souhaite, je vais devoir le raconter et le commenter. Parce qu'il y a, depuis qu'il est sorti, deux faits évidents à son sujet. Le premier c'est qu'il s'agit d'une merde infâme qui mérite à peine le titre de livre et qui a usurpé son titre de Harry Potter. Le second est que, comme à mon habitude, j'aime beaucoup avoir un avis personnel sur une œuvre donnée, du coup je n'ai lu ce livre que pour confirmer ou infirmer ce que j'en ai entendu et, le cas échéant, constater l'ampleur du désastre.
Ce sera pas faute d'avoir prévenu.



17.7.17

La boîte à musique des reprises vidéoludiques.

(Et ça rime. Paf. De rien. Bisous.)
Quand on me connaît un peu, on le sait, j'adore la musique. Je peux passer des heures à faire plein de trucs chez moi, dans mon appart' ou sur mon PC, tout en laissant tourner de la musique. Loin d'être un simple bruit de fond, elle capte facilement mon attention, je peux sans problème m'interrompre deux minutes pour écouter une partie que j'adore, fredonner sur un air que j'aime particulièrement.

De fait, il y a énormément de musique stockée sur mon PC, je suis du genre à lancer VLC et à plus m'en occuper, j'aime pas revenir sans cesse sur le clavier pour lancer des vidéos YT. Du coup, je fonctionne à la playlist, et il y en a notamment 3 qui sont entièrement dédiées aux bandes originales : une pour le cinéma en prises de vues réelles, une pour l'animation, et une pour les jeux vidéo.
Dans cette dernière, on trouve, outre les originales, pas mal de reprises, de réorchestration et de fanart (parce que non, le fanart ne se limite pas au dessin, l'art des fans couvre, par définition, tous les arts).
Certains noms comme Miracle of Sound ou Smooth McGroove ont d'ailleurs tendance à revenir.

Et c'est de ça que je voulais parler aujourd'hui. J'ai eu l'envie spontanée de partager (encore, je le fais de temps en temps) un peu de musique dans un article random en parlant de quelques unes de mes reprises de jeux vidéo préférées.  

14.7.17

Avengers : le fils prodigue.


Spider-Man : Homecoming.

Film américain de Jon Watts (2017) avec Tom Holland, Jacob Batalon, Michael Keaton, Laura Harrier, Robert Downey Jr, Marisa Tomei, Jon Favreau, Gwyneth Paltrow.
Genre : super-héros, science-fiction.
Vu en VOST.

New York, de nos jours. Adrian Toomes, dirigeant d'une petite entreprise de la Grosse Pomme, a investi et recruté pour contribuer aux réparations après la Bataille de New York des Avengers. Chassé par une équipe de Damage Control, une branche de Stark Industries consacrée aux conséquences des attaques chitauri sur Terre, il décide de ne pas rendre le matériel que ses ouvriers ont collecté, et se lance dans la conception et la vente clandestines d'armement hybride humain-chitauri.

Quelques années plus tard, après avoir été appelé en renfort par Tony Stark alias Iron Man, le super-héros Spider-Man, renvoyé au lycée en tant que Peter Parker, se désole de ne pouvoir devenir un Vengeur à son tour.


Une fois n'est pas coutume même si ça commence à être la règle, le présent article ne sera pas juste un avis personnel sur Spider-Man : Incoming mais un commentaire détaillé. Je commence à bien apprécier ma plume analytique alors je vais pas m'abstenir de continuer à m'exprimer sur le pourquoi et le comment de ce que je découvre. Alors autant prévenir de suite : ça va spoiler.

3.7.17

Geek Contest n°4 : Do you believe in magic ?

OUAIS !! J'ai ma citation de titre et à la vitesse où je poste, personne risque de me la prendre !! Et c'est aussi le titre d'une super chanson des années 1960 que je suis en train d'écouter en rédigeant cet article et putain il fait beau, ces kiwis jaunes sont trop bons, je vais avoir une super journée, j'ai une pêche d'enfer !!
...pardon, je m'égare !


Nous sommes donc le lundi 3 juillet, premier lundi du mois, et certains habitués de mon blog doivent savoir ce que ça veut dire : c'est l'heure du Geek Contest ! Aujourd'hui on parle BOUFFE !!! ♥
...ah non pardon, j'ai juste trop hâte d'être au suivant ^^
Donc, la magie. L'un des thèmes les plus universels de la culture, me suis-je dit en le voyant chez Kavaliero le mois dernier. Ça va être simple de trouver des idées, mais faut encore que je sélectionne celles qui sont personnelles et pertinentes, comme j'essaie de le faire avec les concepts de blogging participatifs que je rejoins ;)
Comme toujours, dans l'ordre, un jeu vidéo, un film, une série, un livre, un personnage célèbre ! C'est parti !

26.6.17

Ils ont réussi leur Zootopia culturel ♥


Moana.

Film d'animation américain des Walt Disney Studios (2016) avec les voix d'Auli'i Cravalho, Dwayne Johnson, Rachel House, Temuera Morrison, Jemaine Clement.
Genre : aventure, humour.
Vu en VOST.

Dans un monde-océan vaste et sauvage, le cœur de la déesse-mère Te Fiti a été dérobé par Maui, esprit du vent et de la mer, qui a été intercepté par Te Kâ, un monstre furieux convoitant lui aussi la pierre magique, censée receler le pouvoir de création absolue.

Mille ans plus tard, Moana, fille du chef de Motonui, un petit village insulaire de planteurs-pêcheurs, rêve de quitter le lagon pour explorer l'immensité qui s'étend au-delà. L'Océan, qui a recueilli le cœur de Te Fiti, décide alors de le transmettre à Moana pour la charger de retrouver Maui et de lui faire restituer la précieuse pierre.