Barre-menu

3.9.18

Geek Contest n°18 : on passe en ligue pro !


ET ON SE MET AU SPORT !
Ouais parce qu'on est début septembre et la rentrée c'est le moment idéal pour prendre des bonnes résolutions. Début janvier c'est mort, on a trop bâfré et trop bu, on a la flemme et on veut juste dormir. Pendant l'été pareil, mais avec un Indice50 partout sur le corps et de l'eau fraîche à portée de main.
Nan, le sport on le fait en période active, et là c'est la rentrée.

Donc on va faire du sport avec Kavaliero Candeloro, et ce sera un peu plus PATATE que du patinage artistique, promis !

23.8.18

La mythologie gréco-romaine (1) : cadre d'ensemble.

Bonjour tout le monde !
(j'ai réalisé que je disais jamais bonjour au début de mes articles, je devrais trouver un gimmic pour le faire)

Cet article sera le premier d'une série de 3 qui constitueront une approche de la mythologie gréco-romaine. J'en ai eu l'idée d'abord après avoir écrit mon article sur la série littéraire Percy Jackson, ensuite en participant à une série de tweets que j'ai trouvée très sympa :


Bon par contre, désolé de vous décevoir, le tweet est déjà assez ancien, j'ai posté les réponses dans la foulée ^^


Bref, on a souvent tendance à penser que les Romains récupèrent les dieux d'à peu près tout le monde, mais la vérité c'est que la cité italienne n'adopte pas seulement les cultes étrangers (ça évite des conneries aberrantes comme les guerres de religion, encore une bonne idée du monothéisme), elle les modifie selon ses besoins.

Je rappelle, durant l'Antiquité, la religion est présente au quotidien dans la vie domestique, politique, économique ou même militaire, du coup littéralement chaque société peut adapter une divinité aux intérêts locaux.
Eh bien cette multiplicité des variantes divines est très présente notamment en Grèce, puisque le pays n'est jamais unifié politiquement, ce qui fait que les dieux et déesses grecques bénéficient tantôt de cultes locaux, une cité ou deux, tantôt d'un rayonnement panhellénique (comme le sanctuaire de Délos dédié à Apollon et Artémis).

Et donc ensuite, les Romains ont fait pareil, remodeler les divinités pour les faire correspondre au profil romain.
Et c'est de ça que cette série d'articles va parler. Enfin il sera essentiellement question des divinités olympiennes et assimilées, et de leurs évolutions dans le panthéon romain.

14.8.18

Percy Jackson et l'adaptation foireuse.


Percy Jackson et les Olympiens.

  • Le voleur de foudre.
  • La mer des monstres.
  • Le sort du titan.
  • La bataille du Labyrinthe.
  • Le dernier olympien. 

Auteur : Rick Riordan.
Origine : États-Unis.
Nombre de livres : 5.
Date de publication : entre 2005 et 2009 pour l'édition américaine, 2005 et 2010 en France.
Genre : fantastique, jeunesse.

L'auteur.
Rick Riordan, né en 1964 au Texas, est à la fois écrivain et professeur. Diplômé d'anglais et d'histoire, il enseigne à San Antonio et en Californie. Son travail d'auteur se focalise sur la vulgarisation des mythologies : il a débuté par Percy Jackson, une série sur la Grèce, poursuivie avec Héros de l'Olympe et deux ouvrages sur les dieux et héros grecs. Par la suite ont été écrites une trilogie sur la mythologie égyptienne, ainsi qu'une autre sur la mythologie nordique.
Rick Riordan s'est ensuite attelé à une nouvelle série, Les Travaux d'Apollon.


New York, de nos jours. Percy Jackson est un enfant à problème, fils d'une mère célibataire. Bien qu'âgé d'à peine 12 ans, il n'est jamais parvenu à se scolariser deux années consécutives dans la même école, tant les catastrophes se multiplient autour de lui.
Un jour, alors qu'une de ses enseignantes s'attaque à lui, son meilleur ami Grover l'emmène dans une camp secret, la Colonie des Sang-Mêlés. Là, Percy découvre qu'il est l'enfant d'une divinité grecque.


Percy Jackson est une série dont j'ai entendu parler y'a quelques années et dont j'ai vu l'adaptation au cinéma avant de lire les livres. Autant dire que c'était mal parti, vu que ladite adaptation est à chier, mais c'est justement de ça que je vais parler.
Pour ce qui est des livres, j'ai justement eu envie de les lire quand, sur Twitter, j'ai lu que si le succès avait été au rendez-vous (pour les films hein, parce que les livres ont cartonné), c'est Rick Riordan qui serait le héraut des minorités dans la littérature jeunesse, et pas cette connasse hypocrite de J.K. Rowling. L'idée m'a intrigué et, ayant vu les films (à chier), je voulais me faire une idée des livres.
Par contre je te préviens je vais spoiler comme c'est pas possible, sauf que je vais masquer les spoilers pour celleux qui veulent lire ces livres (sérieux, lisez Percy Jackson, c'est trop bien).
Ah, et je tiens à préciser un truc avant de commencer : PERCY JACKSON C'EST BEAUCOUP MIEUX QUE HARRY POTTER.

12.8.18

Geek Contest n°17 : décompte de fées.


(vous moquez pas, j'ai pas trouvé mieux comme jeu de mot pour le titre)

Ouais, ça commence à devenir n'importe quoi, les sujets sont de plus en plus ardus XD
Le denier Geek Contest en date, toujours signé Kavaliero The Mighty Hero, va nous faire approcher un des domaines culturels qui m'intéresse le plus. J'vous jure, on va finir par l'avoir, ce Geek Contest sur la fantasy ! ^^

Allez, parlons donc des contes de fées, ces trucs légers mignons et insouciants que votre serviteur a l'intention de mêler, dans Les Mille-Griffes, à de la fantasy bien dure, sale et méchante, haha (j'vous jure, si vous aimez mon roman autant que moi qui suis en train de l'écrire, ça va être dingue XD).

28.7.18

Man, Gwen, Verse : Spider-variations et adaptations.

Alors clairement, ceci ne sera pas un article sur Spider-Verse, même s'il en sera question en partie. Et je vais pas non plus parler uniquement de Spider-Gwen, parce que c'est déjà fait.
Le fait est que l'une des critiques les plus récurrentes, même après dix ans, que l'on remarque le plus souvent contre le Marvel Cinematic Universe et ses films, c'est l'infidélité dans l'adaptation du matériau de base. "Spider-Man il devrait pas se comporter comme ça", "Thor il ressemble pas à ça" "c'est n'importe quoi Heimdall il est Noir !" (combo fanboy stupide + racisme) ou encore "c'est bien, dans Spider-Man Homecoming Mary-Jane est racisée !" (alors qu'elle dit clairement qu'elle s'appelle Michelle et ce n'est pas le même personnage).

Bref, moi ça me gonfle, que des fanboys de la première heure se permettent de critiquer le travail d'auteurices et de scénaristes sans comprendre toutes les implications derrière et surtout le principe même d'adaptation, qui diffère de la TRANSPOSITION.
Et c'est de ça que l'article va parler.

5.7.18

La planète des dinosaures : les origines.


Jurassic World : Fallen Kingdom.

Film américain de Juan Antonio Bayona (2018) avec Bryce-Dallas Howard, Chris Pratt, Rafe Spall, Daniella Pineda, Justice Smith.
Genre : science-fiction, aventure.
Vu en VOST.

3 ans se sont écoulés depuis la catastrophe de Jurassic World. Isla Sorna, siège de l'ancien parc désormais réduit à l'état de ruines abandonnées, est menacée par l'éveil du volcan qui s'y trouvait endormi depuis toujours.
La question est donc devenue politique pour le gouvernement américain : doit-on envisager le sauvetage d'une espèce au bord de l'extinction, les dinosaures, dont le statut évolutif et sécuritaire est si particulier ?


Bon alors je vous préviens, JE VAIS SPOILER. Si vous voulez lire mon avis sans vous faire spoiler, j'ai écrit sur Twitter, en rentrant du cinéma, un thread de commentaire garanti sans divulgâchage. Mais je n'y ai pas dit tout ce que je pense de bien du film qui s'est déjà fait lyncher par certaines voix trop entendues à mon goût, comme celle du Joueur du Grenier.
Cet article n'a pas vocation à répondre à ce type pour qui mon estime est en chute libre, alors du coup pour mon thread, ça se passe ici. Et si ça vous intéresse, y'a aussi mon amie SweetBerry qui a écrit un article sur le film là.
Maintenant, place aux spoilers.